share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le compositeur trouvère. Ecrits et entretiens (1982-2002)

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le compositeur trouvère. Ecrits et entretiens (1982-2002)

Le compositeur trouvère. Ecrits et entretiens (1982-2002)

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le compositeur trouvère. Ecrits et entretiens (1982-2002)"

A l'aube du XXe siècle, les Ecrits de Michaël Levinas proposent vingt-cinq ans de réflexion pertinente sur l'art musical et sur la philosophie du sonore. Ainsi, qu'ils concernent l'univers spécialement pianistique ou qu'ils analysent techniquement une partition du répertoire des siècles passés, qu'ils émanent d'entretiens furtifs ou qu'ils cernent des notions rhétoriques ou stylistiques, les Ecrits remontent généralement des conditions du geste artistique vers l'unité de la pensée esthétique. Dès les premières lignes, les questionnements tautologiques fusent autour de la notion phare de " l'instrumental " et de ses multiples dérivés. De plus, en dehors des concepts créatifs pro prement levinassiens (la dimension théatrale, l'amplification, la mutation timbrique, l'hybridation), l'ouvrage apporte sans conteste un éclairage original sur... le merveilleux de l'art d'Olivier Messiaen, l'articulation hypertrophique d'Alban Berg, sur Boulez le polyphoniste, Stockhausen l'inspirateur, Ligeti l'explorateur... et sur bien d'autres confidences expertes (Beethoven, Liszt, Berlioz, Rimsky-Korsakov, Ravel). Enfin, outre la visitation singulière de ces différents cadres et contenus esthétiques conjoncturels, Michaël Levinas s'inscrit dans l'Histoire en dressant un bilan porteur de la modernité musicale dans le dernier tiers du XXe siècle.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 430  pages
  • Dimensions :  3.4cmx13.4cmx21.4cm
  • Poids : 557.9g
  • Editeur :   Editions L'harmattan Paru le
  • Collection : Les Dialogues
  • ISBN :  2747528162
  • EAN13 :  9782747528160
  • Classe Dewey :  780.9
  • Langue : Français

D'autres livres de  Pierre-Albert Castanet

Imaginaire et utopies du XXIe siècle

Notre vue est bien trop courte et notre perspective trop étroite pour considérer que le régime de l'art et de la culture dans la société occidentale est installé pour toujours. L'erreur des nouveaux paradigmes théoriques, philosophiques et esthétiques est probablement d'entériner sans sourc...

Voir tous les livres de  Pierre-Albert Castanet

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

A l'aube du XXe siècle, les Ecrits de Michaël Levinas proposent vingt-cinq ans de réflexion pertinente sur l'art musical et sur la philosophie du sonore. Ainsi, qu'ils concernent l'univers spécialement pianistique ou qu'ils analysent techniquement une partition du répertoire des siècles passés, qu'ils émanent d'entretiens furtifs ou qu'ils cernent des notions rhétoriques ou stylistiques, les Ecrits remontent généralement des conditions du geste artistique vers l'unité de la pensée esthétique. Dès les premières lignes, les questionnements tautologiques fusent autour de la notion phare de " l'instrumental " et de ses multiples dérivés. De plus, en dehors des concepts créatifs pro prement levinassiens (la dimension théatrale, l'amplification, la mutation timbrique, l'hybridation), l'ouvrage apporte sans conteste un éclairage original sur... le merveilleux de l'art d'Olivier Messiaen, l'articulation hypertrophique d'Alban Berg, sur Boulez le polyphoniste, Stockhausen l'inspirateur, Ligeti l'explorateur... et sur bien d'autres confidences expertes (Beethoven, Liszt, Berlioz, Rimsky-Korsakov, Ravel). Enfin, outre la visitation singulière de ces différents cadres et contenus esthétiques conjoncturels, Michaël Levinas s'inscrit dans l'Histoire en dressant un bilan porteur de la modernité musicale dans le dernier tiers du XXe siècle.