share_book
Envoyer cet article par e-mail

White Bicycles : Making Music in the 60s

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
White Bicycles : Making Music in the 60s

White Bicycles : Making Music in the 60s

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "White Bicycles : Making Music in the 60s"

    Producteur du premier disque de Pink Floyd, découvreur de Nick Drake, Fairport Convention, l'Incredible String Band et bien d'autres, Joe Boyd fut l'éminence grise de la scène musicale des sixties. Encore étudiant, il s'improvise programmateur de l'immense bluesman Lonnie Johnson, qui, oublié, travaillait dans un restaurant de Philadelphie. Ce fut son premier coup d'éclat. Par la suite, il organisera des concerts pour les grands du jazz, Roland Kirk, Coleman Hawkins, Miles Davis et Thelonious Monk et apprendra à gérer ces personnalités pour le moins complexes. Curieux de toutes les formes musicales populaires, il assiste aux prémices de la scène folk et branche lui-même la guitare électrique de Bob Dylan lorsque celui-ci crée le scandale au Festival de Newport en 1965. Il fut ensuite une des figures centrales de l'underground londonien, fondant le club UFO, et participant aux excès en tout genre qui ont caractérisé la période. Sans jamais jouer à l'ancien combattant, avec un humour et un sens de l'autodérision prononcés, il dévoile grâce à une foule d'anecdotes et de portraits les rouages de l'industrie musicale et offre le tableau le plus juste de ces années de "parenthèse enchantée".

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 286  pages
    • Dimensions :  2.4cmx16.6cmx22.0cm
    • Poids : 521.6g
    • Editeur :   Allia Paru le
    • ISBN :  2844852610
    • EAN13 :  9782844852618
    • Classe Dewey :  782.421 660922
    • Langue : Français

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Producteur du premier disque de Pink Floyd, découvreur de Nick Drake, Fairport Convention, l'Incredible String Band et bien d'autres, Joe Boyd fut l'éminence grise de la scène musicale des sixties. Encore étudiant, il s'improvise programmateur de l'immense bluesman Lonnie Johnson, qui, oublié, travaillait dans un restaurant de Philadelphie. Ce fut son premier coup d'éclat. Par la suite, il organisera des concerts pour les grands du jazz, Roland Kirk, Coleman Hawkins, Miles Davis et Thelonious Monk et apprendra à gérer ces personnalités pour le moins complexes. Curieux de toutes les formes musicales populaires, il assiste aux prémices de la scène folk et branche lui-même la guitare électrique de Bob Dylan lorsque celui-ci crée le scandale au Festival de Newport en 1965. Il fut ensuite une des figures centrales de l'underground londonien, fondant le club UFO, et participant aux excès en tout genre qui ont caractérisé la période. Sans jamais jouer à l'ancien combattant, avec un humour et un sens de l'autodérision prononcés, il dévoile grâce à une foule d'anecdotes et de portraits les rouages de l'industrie musicale et offre le tableau le plus juste de ces années de "parenthèse enchantée".