share_book
Envoyer cet article par e-mail

Paris incendié : Pendant la Commune - 1871

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Paris incendié : Pendant la Commune - 1871

Paris incendié : Pendant la Commune - 1871

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Paris incendié : Pendant la Commune - 1871"

Après la défaite de Sedan et la déchéance de Napoléon III en Septembre 1870, la nouvelle république, dirigée par Thiers, signe l'armistice avec les Prussiens avant de se replier à Versailles. Mais les Parisiens, refusant cette capitulation, s'empare des canons de la garde nationale et tirent sur les soldats de l'armée régulière venus les récupérer. Après la famine de l'hiver 70/71, deux sièges terribles et l'humiliation de la défaite, voilà la guerre civile qui frappe Paris. Fin Mai 1871, voyant leur fin arriver, les " fédérés " mettront le feu aux principaux monuments de Paris : les Tuileries, l'Hôtel de Ville, le ministère des Finances, le Palais-Royal... tandis que la Porte Maillot, la rue de Rivoli, la rue du Bac seront ravagées par les tirs d'artillerie. rarement Paris aura connu période plus sombre comme le montrent les photos de ce livres prises à l'époque sur le vif.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 143  pages
  • Dimensions :  1.2cmx15.4cmx21.4cm
  • Poids : 440.0g
  • Editeur :   Les Editions Du Mécène Paru le
  • Collection : Paris ! d'hier et d'aujourd'hui
  • ISBN :  2907970941
  • EAN13 :  9782907970945
  • Classe Dewey :  901
  • Langue : Français

D'autres livres de Patrice de Moncan

Le Paris d'Haussmann

Haussmann a-t-il détruit Paris ? Cent ans après la mort du Baron Haussmann, Jean Des Cars et Pierre Pinon réhabilitent dans ce livre le Préfet de Paris et son œuvre, longtemps déconsidérés. Ces deux historiens rassemblent une équipe de seize spécialistes pour reconstituer une [.......

Paris, Avant / Après : 19e siècle / 21e siècle

En 1860, le Baron Haussmann créait la " Commission Historique de Paris ". C'est elle qui chargea Charles Marville de photographier, entre 1862 et 1868, les rues appelées à disparaître. Napoléon III accueillit cette initiative avec enthousiasme. " Ceci permettra de suivre à travers les siècles...

Les commerçants : Illustrés par la Littérature et les Beaux-Arts

Guillaume Marbot, ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure, agrégé de lettres modernes. Il enseigne actuellement à l'université Rennes 2. Il est l'auteur de deux romans : La Ville (Michalon, 1998) et Le Chimiste (Flammarion, 2004). Patrice de Moncan, économiste et historien, il a publié d...

Voir tous les livres de Patrice de Moncan

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Après la défaite de Sedan et la déchéance de Napoléon III en Septembre 1870, la nouvelle république, dirigée par Thiers, signe l'armistice avec les Prussiens avant de se replier à Versailles. Mais les Parisiens, refusant cette capitulation, s'empare des canons de la garde nationale et tirent sur les soldats de l'armée régulière venus les récupérer. Après la famine de l'hiver 70/71, deux sièges terribles et l'humiliation de la défaite, voilà la guerre civile qui frappe Paris. Fin Mai 1871, voyant leur fin arriver, les " fédérés " mettront le feu aux principaux monuments de Paris : les Tuileries, l'Hôtel de Ville, le ministère des Finances, le Palais-Royal... tandis que la Porte Maillot, la rue de Rivoli, la rue du Bac seront ravagées par les tirs d'artillerie. rarement Paris aura connu période plus sombre comme le montrent les photos de ce livres prises à l'époque sur le vif.