share_book
Envoyer cet article par e-mail

"Suicide" d'Etat à l'Elysée", la mort incroyable de François de Grossouvre

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
"Suicide" d'Etat à l'Elysée", la mort incroyable de François de Grossouvre

"Suicide" d'Etat à l'Elysée", la mort incroyable de François de Grossouvre

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de ""Suicide" d'Etat à l'Elysée", la mort incroyable de François de Grossouvre"

Le 7 avril 1994, c'est une vraie bombe politique qui explose à l'Élysée. En fin de soirée, on retrouve dans son propre bureau le corps sans vie de François de Grossouvre, ami intime et homme de l'ombre de François Mitterrand, une balle de 357 Magnum dans la tête. " Lâché", "déçu ", " dépressif ", voire devenu " sénile ", selon l'entourage du président, il se serait supprimé. Tout comme, à peine onze mois plus tôt, un certain Pierre Bérégovoy, avec la même thèse officielle pour unique explication. Quinze ans plus tard, Éric Raynaud se penche sur une mort qui a fait grand bruit à l'époque, mais qui a aussi suscité bon nombre d'interrogations. Et le constat est terrible pour la vérité officielle. Son enquête, s'appuyant sur des faits avérés et vérifiés, des témoignages de premier ordre, démonte tout simplement la version du prétendu "suicide" de François de Grossouvre. Cette enquête, qui se lit comme un "polar", emmène de manière captivante le lecteur dans les arcanes, secrets et manipulations d'État, entourant l'une des beaucoup trop nombreuses morts suspectes de la Ve République.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 213  pages
  • Dimensions :  2.0cmx13.4cmx21.6cm
  • Poids : 281.2g
  • Editeur :   Editions Alphée-Jean-Paul Bertrand Paru le
  • Collection : DOCUMENTS
  • ISBN :  2753803765
  • EAN13 :  9782753803763
  • Classe Dewey :  944
  • Langue : Français

D'autres livres de Eric Raynaud

11 septembre, les vérités cachées

Huit ans après le 11-Septembre, Eric Raynaud s'intéresse de nouveau à cette date clé dans l'histoire du monde moderne, un événement qu'il suit et étudie depuis... le 11 septembre 2001. Des soupçons du premier jour, exprimés par des survivants, les pompiers new-yorkais, les familles de [....

Un crime d'Etat ? : La mort étrange de Pierre Bérégovoy

Le 1er mai 1993, Pierre Bérégovoy décédait " après s'être tiré une balle dans la tempe ", selon la version officielle servie aux médias. Le 1er mai 2003, alors qu'on commémore le dixième anniversaire de sa mort, Eric Raynaud se penche par curiosité sur les archives de 1993. Une photo du P...

Voir tous les livres de Eric Raynaud

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Le 7 avril 1994, c'est une vraie bombe politique qui explose à l'Élysée. En fin de soirée, on retrouve dans son propre bureau le corps sans vie de François de Grossouvre, ami intime et homme de l'ombre de François Mitterrand, une balle de 357 Magnum dans la tête. " Lâché", "déçu ", " dépressif ", voire devenu " sénile ", selon l'entourage du président, il se serait supprimé. Tout comme, à peine onze mois plus tôt, un certain Pierre Bérégovoy, avec la même thèse officielle pour unique explication. Quinze ans plus tard, Éric Raynaud se penche sur une mort qui a fait grand bruit à l'époque, mais qui a aussi suscité bon nombre d'interrogations. Et le constat est terrible pour la vérité officielle. Son enquête, s'appuyant sur des faits avérés et vérifiés, des témoignages de premier ordre, démonte tout simplement la version du prétendu "suicide" de François de Grossouvre. Cette enquête, qui se lit comme un "polar", emmène de manière captivante le lecteur dans les arcanes, secrets et manipulations d'État, entourant l'une des beaucoup trop nombreuses morts suspectes de la Ve République.