share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les Archives secrètes de Mitterrand

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les Archives secrètes de Mitterrand

Les Archives secrètes de Mitterrand

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les Archives secrètes de Mitterrand"

Quand un ancien responsable du GIGN et de la cellule anti-terroriste de l'Élysée se met à parler, le pouvoir n'en sort pas indemne. Paul Barril officia pendant les premières années de gouvernement de François Mitterrand et son nom est lié à l'affaire des "Irlandais de Vincennes", en rapport direct avec les groupes politiques terroristes l'IRA et l'INLA. Ces Archives secrètes de Mitterrand lèvent le voile sur l'étrange protection dont auraient bénéficié diverses organisations comme Action directe ou l'ETA, pendant les années du pouvoir socialiste. L'ancien chargé de la sécurité à l'Élysée règle aussi ses comptes avec le journal Le Monde, et plus précisément Edwy Plenel, premier à avoir dénoncé une machination contre les Irlandais dont Barril se défend encore aujourd'hui. Les écoutes de l'Élysée, supervisées par Mitterrand lui-même, les réseaux trotskystes représentés comme une force secrète infiltrée dans les organes de pouvoir et de presse, les coups bas, les fausses rumeurs, les informations occultées, les liens entre hold-up et financement de partis... tout est passé en revue et agrémenté de lettres officielles et de comptes-rendus d'audience de procès qui donnent une véracité évidente aux révélations de Barril. Reste le récit, obscur, car faisant d'innombrables allers-retours entre le passé et le présent. Bref, conseil est de maîtriser parfaitement l'histoire politico-judiciaire de ces vingt dernières années... Une chose est sûre, et ce livre le prouve : cette période – et plus particulièrement les années 1981-86 – fut pleine de mystères, de manipulations. Et donne la pire image de la gauche. Le témoignage de Barril pourrait mettre le feu aux poudres... --Marine Segalen

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 272  pages
  • Dimensions :  2.4cmx14.6cmx21.8cm
  • Poids : 299.4g
  • Editeur :   Albin Michel Paru le
  • ISBN :  2226130187
  • EAN13 :  9782226130181
  • Classe Dewey :  320
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Quand un ancien responsable du GIGN et de la cellule anti-terroriste de l'Élysée se met à parler, le pouvoir n'en sort pas indemne. Paul Barril officia pendant les premières années de gouvernement de François Mitterrand et son nom est lié à l'affaire des "Irlandais de Vincennes", en rapport direct avec les groupes politiques terroristes l'IRA et l'INLA. Ces Archives secrètes de Mitterrand lèvent le voile sur l'étrange protection dont auraient bénéficié diverses organisations comme Action directe ou l'ETA, pendant les années du pouvoir socialiste. L'ancien chargé de la sécurité à l'Élysée règle aussi ses comptes avec le journal Le Monde, et plus précisément Edwy Plenel, premier à avoir dénoncé une machination contre les Irlandais dont Barril se défend encore aujourd'hui. Les écoutes de l'Élysée, supervisées par Mitterrand lui-même, les réseaux trotskystes représentés comme une force secrète infiltrée dans les organes de pouvoir et de presse, les coups bas, les fausses rumeurs, les informations occultées, les liens entre hold-up et financement de partis... tout est passé en revue et agrémenté de lettres officielles et de comptes-rendus d'audience de procès qui donnent une véracité évidente aux révélations de Barril. Reste le récit, obscur, car faisant d'innombrables allers-retours entre le passé et le présent. Bref, conseil est de maîtriser parfaitement l'histoire politico-judiciaire de ces vingt dernières années... Une chose est sûre, et ce livre le prouve : cette période – et plus particulièrement les années 1981-86 – fut pleine de mystères, de manipulations. Et donne la pire image de la gauche. Le témoignage de Barril pourrait mettre le feu aux poudres... --Marine Segalen