share_book
Envoyer cet article par e-mail

Taiwan Connection : Scandales et meurtres au coeur de la république

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Taiwan Connection : Scandales et meurtres au coeur de la république

Taiwan Connection : Scandales et meurtres au coeur de la république

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Taiwan Connection : Scandales et meurtres au coeur de la république"

Ancien juge d'instruction, avocat au barreau de Paris, député au parlement européen, Thierry Jean-Pierre a suivi plusieurs scandales politico-financiers qu'il avait révélés au grand public. Vient s'ajouter, après Urba-Grasco sur le financement du PS, Crédit Lyonnais, l'enquête, L'Argent des fonctionnaires et L'État en délire un nouvel ouvrage, cette fois-ci consacré à la vente de frégates à Taïwan effectuée en 1989, soit officiellement un marché d'environ 10 milliards de francs. Dans Taïwan connection, Thierry Jean-Pierre monte au créneau afin de dénoncer "l'obstination des gouvernements de droite comme de gauche à maintenir le secret défense sur un dossier susceptible de provoquer un scandale d'une ampleur inégalée". Des secrets et des zones troubles, il y en a à chaque page de ce livre. Thierry Jean-Pierre prend le soin de préciser en préambule que ses sources sont confidentielles et ses hypothèses personnelles. On se retrouve dès les premières pages dans une atmosphère tout droit sortie d'un polar avec "un homme au cigare" installé dans un confortable immeuble parisien qui glisse à Jean-Pierre lui-même des confidences, cherchant à "lever le voile sur un univers aux pratique hors norme, sur une histoire aux détours effrayants, voire tout simplement scandaleux". Pour emporter la mise d'un énorme marché militaire face à la concurrence américaine et coréenne, on verra que tous les coups sont permis. De jeunes banquiers ambitieux ouvrent des comptes anonymes, des cadres de grandes sociétés comme Matra et Thomson, aux aguets, se livrent une guerre sans merci, des entremetteurs comme Alfred Sirven et Christine Deviers-Joncour veulent en croquer au passage pendant que danse, au-dessus de la mêlée, le ministre des Affaires étrangères Roland Dumas et le président François Mitterrand, une valse-hésitation qui les amènera finalement à signer le fameux contrat. Si vous voulez comprendre comment "5 milliards de francs ont bel et bien disparu dans la signature d'un contrat national", lisez Taïwan Connection. D'après Thierry Jean-Pierre, le scandale des frégates mouille tout le monde : aussi bien des politiques que des militaires, des entrepreneurs que de simples civils. L'auteur ne hurle pas "tous pourris" mais affirme "tous complices". --Denis Gombert

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 285  pages
  • Dimensions :  2.6cmx15.0cmx23.4cm
  • Poids : 458.1g
  • Editeur :   Robert Laffont Paru le
  • ISBN :  2221100824
  • EAN13 :  9782221100820
  • Classe Dewey :  364
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Ancien juge d'instruction, avocat au barreau de Paris, député au parlement européen, Thierry Jean-Pierre a suivi plusieurs scandales politico-financiers qu'il avait révélés au grand public. Vient s'ajouter, après Urba-Grasco sur le financement du PS, Crédit Lyonnais, l'enquête, L'Argent des fonctionnaires et L'État en délire un nouvel ouvrage, cette fois-ci consacré à la vente de frégates à Taïwan effectuée en 1989, soit officiellement un marché d'environ 10 milliards de francs. Dans Taïwan connection, Thierry Jean-Pierre monte au créneau afin de dénoncer "l'obstination des gouvernements de droite comme de gauche à maintenir le secret défense sur un dossier susceptible de provoquer un scandale d'une ampleur inégalée". Des secrets et des zones troubles, il y en a à chaque page de ce livre. Thierry Jean-Pierre prend le soin de préciser en préambule que ses sources sont confidentielles et ses hypothèses personnelles. On se retrouve dès les premières pages dans une atmosphère tout droit sortie d'un polar avec "un homme au cigare" installé dans un confortable immeuble parisien qui glisse à Jean-Pierre lui-même des confidences, cherchant à "lever le voile sur un univers aux pratique hors norme, sur une histoire aux détours effrayants, voire tout simplement scandaleux". Pour emporter la mise d'un énorme marché militaire face à la concurrence américaine et coréenne, on verra que tous les coups sont permis. De jeunes banquiers ambitieux ouvrent des comptes anonymes, des cadres de grandes sociétés comme Matra et Thomson, aux aguets, se livrent une guerre sans merci, des entremetteurs comme Alfred Sirven et Christine Deviers-Joncour veulent en croquer au passage pendant que danse, au-dessus de la mêlée, le ministre des Affaires étrangères Roland Dumas et le président François Mitterrand, une valse-hésitation qui les amènera finalement à signer le fameux contrat. Si vous voulez comprendre comment "5 milliards de francs ont bel et bien disparu dans la signature d'un contrat national", lisez Taïwan Connection. D'après Thierry Jean-Pierre, le scandale des frégates mouille tout le monde : aussi bien des politiques que des militaires, des entrepreneurs que de simples civils. L'auteur ne hurle pas "tous pourris" mais affirme "tous complices". --Denis Gombert