share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le rouge et le vert

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le rouge et le vert

Le rouge et le vert

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le rouge et le vert"

Lorsque l'on s'ennuie, le pire n'est jamais loin. Surtout si cela se passe chez un mondain lors d'un repas de gens autoproclamés brillants dont les pensées subtiles volent comme des enclumes. Averell, créateur de parfums, surnommé ainsi par sa copine car il est daltonien, accepte le défi " génial " de son hôte consistant à enquêter sur un mystère qu'il doit lui-même identifier avant de le résoudre ! Ni la lecture des faits divers, ni la probable disparition de son patron, pas même les coups échangés entre ses voisins ou les crises de larmes de la caissière d'un supermarché ne l'inspirent. Le monde pourtant, à mieux y regarder, sent mauvais. Averell chipote. Il ignore, rêveur naïf, que l'autre face de la réalité est un boomerang qu'il pourrait bien être le premier des Dalton à prendre dans les dents.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 173  pages
  • Dimensions :  1.4cmx10.6cmx17.6cm
  • Poids : 158.8g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Folio Policier
  • ISBN :  2070438236
  • EAN13 :  9782070438235
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-Bernard Pouy

L'Angoisse du banc de touche au moment du coup d'envoi

Ça en voit des postérieurs de footballeurs remplaçants et d'entraîneurs angoissés, un banc de touche... Un vrai. L'objet, quoi. Ça en voit des idioties, aussi. Il n'y avait que Jean-Bernard Pouy pour en faire parler un, un Ikea pur jus de mélèze traité. Footballeurs et supporters en prennen...

Prix : 75 DH
L'Homme à l'oreille croquée

Les accidents de train, les catastrophes ferroviaires, on lit toujours ça dans les journaux et ça n'arrive qu'aux autres. Mais quand on se retrouve aplati contre une jeune femme, sous quarante tonnes de tôle, pendant cinq heures, le mieux est encore de faire connaissance. ...

Colère du présent

Tous les 1er Mai, la bonne ville d'Arras se remplit de tout qui est contre et anti. Contre l'horreur sociale et les manquements divers à une morale élémentaire, et anti travail obligatoire. Depuis le temps, ça aurait dû porter ses fruits vénéneux et semer une zizanie durable dans le train tra...

Voir tous les livres de Jean-Bernard Pouy

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Lorsque l'on s'ennuie, le pire n'est jamais loin. Surtout si cela se passe chez un mondain lors d'un repas de gens autoproclamés brillants dont les pensées subtiles volent comme des enclumes. Averell, créateur de parfums, surnommé ainsi par sa copine car il est daltonien, accepte le défi " génial " de son hôte consistant à enquêter sur un mystère qu'il doit lui-même identifier avant de le résoudre ! Ni la lecture des faits divers, ni la probable disparition de son patron, pas même les coups échangés entre ses voisins ou les crises de larmes de la caissière d'un supermarché ne l'inspirent. Le monde pourtant, à mieux y regarder, sent mauvais. Averell chipote. Il ignore, rêveur naïf, que l'autre face de la réalité est un boomerang qu'il pourrait bien être le premier des Dalton à prendre dans les dents.