share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'infantile en psychanalyse : La construction du symptôme chez l'enfant

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'infantile en psychanalyse : La construction du symptôme chez l'enfant

L'infantile en psychanalyse : La construction du symptôme chez l'enfant

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "L'infantile en psychanalyse : La construction du symptôme chez l'enfant"

    L'auteur présente le résultat d'une recherche de trente années sur la constitution du symptôme chez l'enfant : comment certaines modalités de souffrances peuvent disparaître en quelques consultations alors que d'autres nécessitent un traitement au long cours Entre l'infans et la période de latence, l'auteur définit l'infantile - période de l'enfance comprise entre deux ans et cinq ou six ans - par le fait que le refoulement secondaire n'a pas encore été effectué. Cela se traduit par un manque de métaphorisation ainsi que par une construction particulière du symptôme sur le mode métonymique : ce dont témoignent à la fois la clinique et les théories de Freud et de Lacan auxquelles l'auteur se réfère essentiellement. A cette même période de l'infantile, on peut souvent constater une résolution rapide des symptômes pour autant que l'on associe les parents au processus thérapeutique. L'infantile est donc un concept, en psychanalyse, qui permet de montrer que la métaphore paternelle, nécessaire à l'entrée de l'enfant dans le langage, n'est qu'un long processus de maturation psychique qui se poursuit jusqu'à la fin de cette période. Dès lors, l'auteur propose de fonder une psychopathologie de l'enfant qui s'appuie non seulement sur les effets produits par la forclusion du Nom-du-Père mais aussi sur le manque de refoulement et, par conséquent, sur l'absence de métaphorisation.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 182  pages
    • Dimensions :  1.4cmx14.8cmx23.0cm
    • Poids : 222.3g
    • Editeur :   Erès Paru le
    • Collection : Hypothèses
    • ISBN :  2749209560
    • EAN13 :  9782749209562
    • Classe Dewey :  618.928 917
    • Langue : Français

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    L'auteur présente le résultat d'une recherche de trente années sur la constitution du symptôme chez l'enfant : comment certaines modalités de souffrances peuvent disparaître en quelques consultations alors que d'autres nécessitent un traitement au long cours Entre l'infans et la période de latence, l'auteur définit l'infantile - période de l'enfance comprise entre deux ans et cinq ou six ans - par le fait que le refoulement secondaire n'a pas encore été effectué. Cela se traduit par un manque de métaphorisation ainsi que par une construction particulière du symptôme sur le mode métonymique : ce dont témoignent à la fois la clinique et les théories de Freud et de Lacan auxquelles l'auteur se réfère essentiellement. A cette même période de l'infantile, on peut souvent constater une résolution rapide des symptômes pour autant que l'on associe les parents au processus thérapeutique. L'infantile est donc un concept, en psychanalyse, qui permet de montrer que la métaphore paternelle, nécessaire à l'entrée de l'enfant dans le langage, n'est qu'un long processus de maturation psychique qui se poursuit jusqu'à la fin de cette période. Dès lors, l'auteur propose de fonder une psychopathologie de l'enfant qui s'appuie non seulement sur les effets produits par la forclusion du Nom-du-Père mais aussi sur le manque de refoulement et, par conséquent, sur l'absence de métaphorisation.