share_book
Envoyer cet article par e-mail

Alcoolisme et psychanalyse : Clinique psychanalytique de l'alcoolisme

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Alcoolisme et psychanalyse : Clinique psychanalytique de l'alcoolisme

Alcoolisme et psychanalyse : Clinique psychanalytique de l'alcoolisme

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Alcoolisme et psychanalyse : Clinique psychanalytique de l'alcoolisme"

Contrairement à une idée reçue, et longtemps entretenue, la psychanalyse peut se faire terre d'accueil pour la parole de l'alcoolique. C'est une rencontre possible à condition que le psychanalyste la pense comme telle. A condition également de s'extraire de ce paradoxe qui réside dans le fait de considérer l'alcoolisme comme une maladie et d'attendre, en même temps, du sujet que, par sa volonté, il y remédie ou y renonce, c'est-à-dire que l'insistance pulsionnelle soit dominée par l'injonction surmoïque. Ce serait méconnaître que tout symptôme a une fonction dans l'économie psychique d'un sujet et que cette fonction autant que son sens échappent à la conscience. La clinique psychanalytique nous a appris à respecter le symptôme et c'est déjà une indication quant à l'apport de celle-ci au débat et à la pratique concernant l'alcoolisme. Le respect du symptôme se fonde sur l'idée, que loin d'être ce qui empêche le bon fonctionnement de l'appareil psychique, il est une nécessité pour permettre le fonctionnement du dit appareil

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 76  pages
  • Dimensions :  0.8cmx13.6cmx20.8cm
  • Poids : 117.9g
  • Editeur :   Economica Paru le
  • Collection : Anthropos-Psychanalyse
  • ISBN :  2717848169
  • EAN13 :  9782717848168
  • Classe Dewey :  150
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Contrairement à une idée reçue, et longtemps entretenue, la psychanalyse peut se faire terre d'accueil pour la parole de l'alcoolique. C'est une rencontre possible à condition que le psychanalyste la pense comme telle. A condition également de s'extraire de ce paradoxe qui réside dans le fait de considérer l'alcoolisme comme une maladie et d'attendre, en même temps, du sujet que, par sa volonté, il y remédie ou y renonce, c'est-à-dire que l'insistance pulsionnelle soit dominée par l'injonction surmoïque. Ce serait méconnaître que tout symptôme a une fonction dans l'économie psychique d'un sujet et que cette fonction autant que son sens échappent à la conscience. La clinique psychanalytique nous a appris à respecter le symptôme et c'est déjà une indication quant à l'apport de celle-ci au débat et à la pratique concernant l'alcoolisme. Le respect du symptôme se fonde sur l'idée, que loin d'être ce qui empêche le bon fonctionnement de l'appareil psychique, il est une nécessité pour permettre le fonctionnement du dit appareil