share_book
Envoyer cet article par e-mail

Un procès de canonisation au Moyen Age : Essai d'histoire sociale, Nicolas de Tolendino, 1325

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Un procès de canonisation au Moyen Age : Essai d'histoire sociale, Nicolas de Tolendino, 1325

Un procès de canonisation au Moyen Age : Essai d'histoire sociale, Nicolas de Tolendino, 1325

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Un procès de canonisation au Moyen Age : Essai d'histoire sociale, Nicolas de Tolendino, 1325"

Au cours de l'été 1325, une commission d'enquête est envoyée par le pape Jean XXII dans cinq villes de la Marche d'Ancône. Pendant trois mois, elle recueille les témoignages d'hommes et de femmes sur les qualités extraordinaires et les miracles qu'aurait accomplis un ermite de Saint-Augustin, Nicolas de Tolentino (mort en 1305), en vue de sa canonisation. 371 dépositions ont été consignées dans un long procès-verbal dont nous avons conservé deux manuscrits. Cette " trace de l'histoire " est au centre de ce livre. L'objet n'est pas le saint, ni la sainteté, ni le culte, ni les croyances, mais une société produite par une source et par un historien. Afin de saisir cette réalité dynamique et mouvante, est adoptée ici une démarche pragmatique qui tente de concilier approche macro-historique et micro-historique. Elargissant d'abord la focale pour ne rien perdre du contexte de production, l'auteur montre comment on obtient une bulle autorisant l'ouverture d'un procès de canonisation et comment on fabrique un saint. Puis, se dirigeant progressivement vers la source, il s'interroge pour savoir comment elle a été produite et de quoi elle est composée. Enfin, la focale resserrée sur la seule réalité dont on dispose, il étudie minutieusement cette " société du procès " à partir de témoignages oraux consignés par écrit, en montrant comment les rapports sociaux s'inscrivent dans un espace donné et en dévoilant les procédés par lesquels s'exprime la domination sociale.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 473  pages
  • Dimensions :  2.8cmx14.8cmx21.6cm
  • Poids : 662.2g
  • Editeur :   Presses Universitaires De France - Puf Paru le
  • Collection : Le noeud gordien
  • ISBN :  2130515436
  • EAN13 :  9782130515432
  • Classe Dewey :  945
  • Langue : Français

D'autres livres de Didier Lett

Filles et Garçons au Moyen Age

Au Moyen Age, naître fille ou naître garçon n'a pas la même valeur : si chaque enfant est aimé par ses parents, son destin sera différent suivant son sexe. Dans la famille, à l'école, au monastère ou en apprentissage, les enfants ne sont pas traités de la même façon. Dès la grossesse, l...

Histoire des Frères et soeurs

Frère ou sœur, aîné ou cadet, jumeaux ou enfant unique, chacune de ces places occupée par un enfant dans la fratrie est déterminante pour la vie d'adulte. Didier Lett retrace l'histoire de cette relation familiale, entre amour fusionnel et rivalité farouche, entre apprentissages complices et ...

Famille et parenté au Moyen Âge

Longtemps délaissée, l'histoire de la parenté et de la famille constitue désormais un véritable objet d'étude. Fortement influencés par l'anthropologie, les médiévistes ont multiplié les thèses et ouvrages consacrés aux structures de parenté, à la circulation des biens matériels et sy...

Voir tous les livres de Didier Lett

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Au cours de l'été 1325, une commission d'enquête est envoyée par le pape Jean XXII dans cinq villes de la Marche d'Ancône. Pendant trois mois, elle recueille les témoignages d'hommes et de femmes sur les qualités extraordinaires et les miracles qu'aurait accomplis un ermite de Saint-Augustin, Nicolas de Tolentino (mort en 1305), en vue de sa canonisation. 371 dépositions ont été consignées dans un long procès-verbal dont nous avons conservé deux manuscrits. Cette " trace de l'histoire " est au centre de ce livre. L'objet n'est pas le saint, ni la sainteté, ni le culte, ni les croyances, mais une société produite par une source et par un historien. Afin de saisir cette réalité dynamique et mouvante, est adoptée ici une démarche pragmatique qui tente de concilier approche macro-historique et micro-historique. Elargissant d'abord la focale pour ne rien perdre du contexte de production, l'auteur montre comment on obtient une bulle autorisant l'ouverture d'un procès de canonisation et comment on fabrique un saint. Puis, se dirigeant progressivement vers la source, il s'interroge pour savoir comment elle a été produite et de quoi elle est composée. Enfin, la focale resserrée sur la seule réalité dont on dispose, il étudie minutieusement cette " société du procès " à partir de témoignages oraux consignés par écrit, en montrant comment les rapports sociaux s'inscrivent dans un espace donné et en dévoilant les procédés par lesquels s'exprime la domination sociale.