share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les idéalités mathématiques : Recherches épistémologiques sur le développement de la théorie des fonctions de variables réelles

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les idéalités mathématiques : Recherches épistémologiques sur le développement de la théorie des fonctions de variables réelles

Les idéalités mathématiques : Recherches épistémologiques sur le développement de la théorie des fonctions de variables réelles

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Les idéalités mathématiques : Recherches épistémologiques sur..."

    Si la mathématique n'est ni du Ciel ni de la Terre, il importe de chercher le lieu où elle réside. Il devient alors nécessaire de s'installer au coeur des textes mathématiques eux-mêmes, pour mettre en lumière la nature du discours qui les constitue. Ce discours enchaîne des idéalités explicites ; mais, par-delà l'explicite, et le soutenant, vit un système de relations non exprimées dont la présence et les connexions entraînent et dirigent les gestes du mathématicien créateur. Apprendre à déchiffrer ces connexions, dégager la structure du domaine où elles s'engendrent, constitue alors une démarche préalable à une épistémologie valide des mathématiques. On s'efforce, à ce moment, d'écouter un autre discours que celui de la mathématique écrite, de tisser un autre espace que celui où s'enchaînent les opérations immédiatement perceptibles.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 318  pages
    • Dimensions :  2.6cmx14.0cmx20.2cm
    • Poids : 340.2g
    • Editeur :   Seuil Paru le
    • Collection : L'ordre philosophique
    • ISBN :  2020979624
    • EAN13 :  9782020979627
    • Classe Dewey :  517.52
    • Langue : Français

    D'autres livres de Jean-Toussaint Desanti

    Introduction à la phénoménologie

    Est-il possible de pratiquer encore la méthode phénoménologique ? Le projet husserlien ne peut-il être repris et prolongé ? Ne faut-il pas dire plutôt que cette tâche infinie d'éclaircissement et de réflexion que Husserl assignait au philosophe se perd dans les sables et qu'il importe [....

    Prix : 95 DH

    Le philosophe et les pouvoirs : Et autres dialogues

    Publié en 1976, Le Philosophe et les pouvoirs révélait au grand public le nom de Jean-Toussaint Desanti, auteur jusque-là d'essais philosophiques très techniques et d'articles militants dans les années cinquante. Pour la première fois, il rompt le silence qu'il s'était imposé depuis 1956, e...

    Introduction à l'histoire de la philosophie : Suivi de

    Dès les premières payes, Jean-Toussaint Desanti explique que le projet de ce livre est double : d'une part, introduire à l'histoire de la philosophie et plus précisément montrer en quoi la méthode marxiste peut renouveler cette histoire ; d'autre part, analyser de ce point de vue la philosophi...

    Voir tous les livres de Jean-Toussaint Desanti

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Si la mathématique n'est ni du Ciel ni de la Terre, il importe de chercher le lieu où elle réside. Il devient alors nécessaire de s'installer au coeur des textes mathématiques eux-mêmes, pour mettre en lumière la nature du discours qui les constitue. Ce discours enchaîne des idéalités explicites ; mais, par-delà l'explicite, et le soutenant, vit un système de relations non exprimées dont la présence et les connexions entraînent et dirigent les gestes du mathématicien créateur. Apprendre à déchiffrer ces connexions, dégager la structure du domaine où elles s'engendrent, constitue alors une démarche préalable à une épistémologie valide des mathématiques. On s'efforce, à ce moment, d'écouter un autre discours que celui de la mathématique écrite, de tisser un autre espace que celui où s'enchaînent les opérations immédiatement perceptibles.