share_book
Envoyer cet article par e-mail

Ce que dit Descartes touchant la chute des graves : De 1618 à 1646, étude d'un dictateur de la philosophie naturelle cartésienne

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Ce que dit Descartes touchant la chute des graves : De 1618 à 1646, étude d'un dictateur de la philosophie naturelle cartésienne

Ce que dit Descartes touchant la chute des graves : De 1618 à 1646, étude d'un dictateur de la philosophie naturelle cartésienne

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Ce que dit Descartes touchant la chute des graves : De 1618 à 1646, étude d'un..."

" La loi de la chute des corps est la loi fondamentale de la dynamique moderne " rappelait Alexandre Koyré au sujet de ce qui constitue le résultat sans doute le plus décisif de la physique du premier XVIIe siècle. L'accomplissement de cette étape majeure de l'histoire de la philosophie naturelle est très généralement porté au mérite de Galilée. Le présent ouvrage propose une analyse détaillée de l'effort concomitant de Descartes sur le même problème. Il est généralement tenu pour acquis que cet effort conduit le philosophe français à l'échec - or ce bilan qui manque de nuances ne fait pas droit aux acquis des recherches cartésiennes. On verra notamment que nombre de problèmes proprement physiques et mathématiques sont similaires chez les deux savants : problèmes qui tiennent à l'élaboration des concepts de base de la cinématique ou problèmes de composition du continu et de passage à la limite. Toutefois, pour l'essentiel, ce qui constitue la ligne de partage des eaux entre eux est sans nul doute d'ordre philosophique, à savoir une doctrine de l'abstraction toute différente - voire opposée - qui va de pair avec une conception de la mathématisation des faits physiques elle aussi radicalement distincte. Il s'agit donc de présenter ici les résultats d'un examen de l'ensemble des textes que Descartes consacre au problème de la chute des corps. Les vingt-cinq documents qui s'y rapportent directement couvrent presque toute sa carrière scientifique, de 1618 à 1646.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 214  pages
  • Dimensions :  1.4cmx15.8cmx23.6cm
  • Poids : 340.2g
  • Editeur :   Presses Universitaires Du Septentrion Paru le
  • Collection : Histoire des sciences
  • ISBN :  2859397523
  • EAN13 :  9782859397524
  • Classe Dewey :  530
  • Langue : Français

D'autres livres de Vincent Jullien

L'histoire des sciences pour les Nuls

Pythagore, Aristote, Archimède, Ptolémée, Avicenne, Léonard de Vinci, Copernic, Galilée, Descartes, Pascal, Newton, Buffon, Franklin, Darwin, Pasteur, Einstein, Watson... Qu'ont-ils imaginé, découvert, inventé? Des mathématiques à la physique en passant par la biologie et les sciences [...

Sciences, agents doubles

Agent double !". Tel est celui à qui l'on croit pouvoir faire confiance alors qu'il oeuvre contre nous. C'est ainsi que l'on perçoit les sciences aujourd'hui : elles règnent dans bien des domaines mais, en même temps, elles suscitent rejet et soupçon. De la dénonciation de la sélection par le...

Inventions et découvertes

Des images et des informations pour tout savoir et bien comprendre. Et pour en savoir plus... 14 pages de photos....

Voir tous les livres de Vincent Jullien

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

" La loi de la chute des corps est la loi fondamentale de la dynamique moderne " rappelait Alexandre Koyré au sujet de ce qui constitue le résultat sans doute le plus décisif de la physique du premier XVIIe siècle. L'accomplissement de cette étape majeure de l'histoire de la philosophie naturelle est très généralement porté au mérite de Galilée. Le présent ouvrage propose une analyse détaillée de l'effort concomitant de Descartes sur le même problème. Il est généralement tenu pour acquis que cet effort conduit le philosophe français à l'échec - or ce bilan qui manque de nuances ne fait pas droit aux acquis des recherches cartésiennes. On verra notamment que nombre de problèmes proprement physiques et mathématiques sont similaires chez les deux savants : problèmes qui tiennent à l'élaboration des concepts de base de la cinématique ou problèmes de composition du continu et de passage à la limite. Toutefois, pour l'essentiel, ce qui constitue la ligne de partage des eaux entre eux est sans nul doute d'ordre philosophique, à savoir une doctrine de l'abstraction toute différente - voire opposée - qui va de pair avec une conception de la mathématisation des faits physiques elle aussi radicalement distincte. Il s'agit donc de présenter ici les résultats d'un examen de l'ensemble des textes que Descartes consacre au problème de la chute des corps. Les vingt-cinq documents qui s'y rapportent directement couvrent presque toute sa carrière scientifique, de 1618 à 1646.