share_book
Envoyer cet article par e-mail

Réflexion et speculation - L'idéalisme transcendantal chez Fichte et Schelling

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Réflexion et speculation - L'idéalisme transcendantal chez Fichte et Schelling

Réflexion et speculation - L'idéalisme transcendantal chez Fichte et Schelling

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Réflexion et speculation - L'idéalisme transcendantal chez Fichte et Schelling"

L'" idéalisme allemand" ne désigne pas la philosophie allemande post-kantienne en tant qu'elle culminerait dans le système hégélien, mais renvoie à différents systèmes - les plus connus d'entre eux étant ceux de Fichte, Schelling et Hegel - qui ne sont pas dans un rapport hiérarchique. Alors que les recherches hégéliennes ont déjà pour une large part contribué à dévoiler la teneur systématique et les sources historiques de la pensée de l'auteur de l'Encyclopédie des sciences philosophiques, les recherches fichtéennes et schellingiennes n'ont pu prendre leur essor que plus tardivement - aussi et surtout pour des raisons éditoriales. Les difficultés d'accès aux sources étant désormais écartées, il est temps d'étudier les textes clés de Fichte et de Schelling pour eux-mêmes et non pas comme moments subordonnés du système hégélien. L'objectif de cet ouvrage est de présenter les idéalismes transcendantaux de Fichte et de Schelling. Alors que la doctrine de la science de Fichte est de part en part un idéalisme transcendantal, dont l'auteur cherche à mettre en évidence l'unité et la cohérence, l'idéalisme transcendantal de Schelling ne constitue qu'une étape dans l'évolution de sa pensée - une étape certes majeure, aboutissant à son " premier système " de 1800, mais qui est méconnue voire inconnue. Dans quelle mesure les idéalismes transcendantaux de Fichte et de Schelling s'inscrivent-ils dans la tradition de l'idéalisme transcendantal initiée par Kant ? Quels sont les principes fondamentaux de l'idéalisme fichtéen ? Quelle est la figure particulière de l'idéalisme schellingien ? Comment ces deux idéalismes se rapportent-ils l'un à l'autre ? Y a-t-il des influences réciproques ? Leurs idéalismes se distinguent-ils fondamentalement ou parviennent-ils finalement à un accord de principe? Telles sont les questions auxquelles l'auteur se propose de répondre afin de contribuer à jeter les bases d'une discussion de fond entre les trois protagonistes de la philosophie classique allemande.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 240  pages
  • Dimensions :  2.2cmx15.6cmx23.6cm
  • Poids : 399.2g
  • Editeur :   Jérôme Millon Paru le
  • Collection : Krisis
  • ISBN :  2841372510
  • EAN13 :  9782841372515
  • Classe Dewey :  141.3
  • Langue : Français

D'autres livres de Alexander Schnell

En face de l'extériorité. Levinas et la question de la subjectivité

Levinas a cherché à ériger l'éthique en "philosophie première". Comment ce projet est-il conciliable avec la méthode phénoménologique dont il s'est toujours inspiré et dont il est resté tributaire tout au long de sa vie? L'auteur essaie d'y répondre en mettant en évidence ce qu'il [.....

Le bonheur

Chaque volume de la collection Thema propose une approche pluraliste d'une notion susceptible d'être mise au programme des enseignements de philosophie générale. Il consiste dans un ensemble limité de contributions vouées chacune à l'analyse et à l'interprétation d'un moment significatif ...

En deçà du sujet. Du temps dans la philosophie transcendantale allemande

Lobjectif de louvrage est de mettre en évidence les liens daffiliation entre la phénoménologie et la philosophie transcendantale allemandes. Le prisme utilisé est celui du temps qui occupe une place centrale en phénoménologie. Celle-ci ne pose pas simplement la question de lorigine du temps, m...

Voir tous les livres de Alexander Schnell

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

L'" idéalisme allemand" ne désigne pas la philosophie allemande post-kantienne en tant qu'elle culminerait dans le système hégélien, mais renvoie à différents systèmes - les plus connus d'entre eux étant ceux de Fichte, Schelling et Hegel - qui ne sont pas dans un rapport hiérarchique. Alors que les recherches hégéliennes ont déjà pour une large part contribué à dévoiler la teneur systématique et les sources historiques de la pensée de l'auteur de l'Encyclopédie des sciences philosophiques, les recherches fichtéennes et schellingiennes n'ont pu prendre leur essor que plus tardivement - aussi et surtout pour des raisons éditoriales. Les difficultés d'accès aux sources étant désormais écartées, il est temps d'étudier les textes clés de Fichte et de Schelling pour eux-mêmes et non pas comme moments subordonnés du système hégélien. L'objectif de cet ouvrage est de présenter les idéalismes transcendantaux de Fichte et de Schelling. Alors que la doctrine de la science de Fichte est de part en part un idéalisme transcendantal, dont l'auteur cherche à mettre en évidence l'unité et la cohérence, l'idéalisme transcendantal de Schelling ne constitue qu'une étape dans l'évolution de sa pensée - une étape certes majeure, aboutissant à son " premier système " de 1800, mais qui est méconnue voire inconnue. Dans quelle mesure les idéalismes transcendantaux de Fichte et de Schelling s'inscrivent-ils dans la tradition de l'idéalisme transcendantal initiée par Kant ? Quels sont les principes fondamentaux de l'idéalisme fichtéen ? Quelle est la figure particulière de l'idéalisme schellingien ? Comment ces deux idéalismes se rapportent-ils l'un à l'autre ? Y a-t-il des influences réciproques ? Leurs idéalismes se distinguent-ils fondamentalement ou parviennent-ils finalement à un accord de principe? Telles sont les questions auxquelles l'auteur se propose de répondre afin de contribuer à jeter les bases d'une discussion de fond entre les trois protagonistes de la philosophie classique allemande.