share_book
Envoyer cet article par e-mail

Jeunes femmes asiatiques en France : Conflit de valeurs ou métissage culturel

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Jeunes femmes asiatiques en France : Conflit de valeurs ou métissage culturel

Jeunes femmes asiatiques en France : Conflit de valeurs ou métissage culturel

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Jeunes femmes asiatiques en France : Conflit de valeurs ou métissage culturel"

Pour les jeunes femmes asiatiques, devenir auteur soi-même, c'est-à-dire " s'autoriser ", consiste de plus en plus à sortir de l'emprise en passant par l'exil. Aujourd'hui, certaines d'entre elles choisissent de venir faire leurs études en France. Le changement culturel que cela entraîne chez elles relève d'un processus complexe. De nombreux conflits intérieurs et relationnels sont à gérer et peuvent les conduire, soit à renoncer à leurs études, soit à s'isoler dans une communauté locale d'expatriés qui les sécurise, ou encore à trouver une médiation plus satisfaisante. Si les femmes sont à ce point " travaillées " par ces conflits de valeurs, c'est sans doute parce qu'en Extrême-Orient, l'emprise philosophique et culturelle du confucianisme joue un rôle considérable dans leur histoire depuis des siècles. Ce livre vise à éclairer la complexité de la situation de ces femmes, prises dans une certaine ambivalence, en rapport avec leur processus d'autonomie. C'est à travers une étude socioanthropologique portant sur des étudiantes coréennes, japonaises et chinoises de Taiwan que l'auteure développe sa réflexion. Cet ouvrage devrait permettre aux lecteurs de mieux connaître cette population féminine cultivée des pays d'Extrême-Orient dont la modernisation, pour la plupart, est déjà très avancée. L'ouvrage fait comprendre les contradictions internes, les possibilités et les impossibilités d'ouverture culturelle rencontrées par les étudiantes qui ont fait ce choix. Il pose la question difficile de la réalisation possible d'un métissage culturel entre l'Orient et l'Occident, au coeur de la personnalité des femmes concernées.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 224  pages
  • Dimensions :  1.4cmx13.6cmx21.2cm
  • Poids : 258.5g
  • Editeur :   L'harmattan Paru le
  • Collection : Logiques sociales
  • ISBN :  229605675X
  • EAN13 :  9782296056756
  • Classe Dewey :  305.895 044
  • Langue : Français

D'autres livres de Sun-Mi Kim

Le plaisir d'apprendre en ligne à l'université

Le plaisir d'apprendre va de pair avec le désir de former et l'évidence d'instruire. Cet ensemble dialogique passe nécessairement par l'implication des acteurs, enseignants et étudiants. C'est dire que la réflexion sur l'implication en éducation est au cœur de la relation pédagogique. [.....

Voir tous les livres de Sun-Mi Kim

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Pour les jeunes femmes asiatiques, devenir auteur soi-même, c'est-à-dire " s'autoriser ", consiste de plus en plus à sortir de l'emprise en passant par l'exil. Aujourd'hui, certaines d'entre elles choisissent de venir faire leurs études en France. Le changement culturel que cela entraîne chez elles relève d'un processus complexe. De nombreux conflits intérieurs et relationnels sont à gérer et peuvent les conduire, soit à renoncer à leurs études, soit à s'isoler dans une communauté locale d'expatriés qui les sécurise, ou encore à trouver une médiation plus satisfaisante. Si les femmes sont à ce point " travaillées " par ces conflits de valeurs, c'est sans doute parce qu'en Extrême-Orient, l'emprise philosophique et culturelle du confucianisme joue un rôle considérable dans leur histoire depuis des siècles. Ce livre vise à éclairer la complexité de la situation de ces femmes, prises dans une certaine ambivalence, en rapport avec leur processus d'autonomie. C'est à travers une étude socioanthropologique portant sur des étudiantes coréennes, japonaises et chinoises de Taiwan que l'auteure développe sa réflexion. Cet ouvrage devrait permettre aux lecteurs de mieux connaître cette population féminine cultivée des pays d'Extrême-Orient dont la modernisation, pour la plupart, est déjà très avancée. L'ouvrage fait comprendre les contradictions internes, les possibilités et les impossibilités d'ouverture culturelle rencontrées par les étudiantes qui ont fait ce choix. Il pose la question difficile de la réalisation possible d'un métissage culturel entre l'Orient et l'Occident, au coeur de la personnalité des femmes concernées.