share_book
Envoyer cet article par e-mail

Judith Shklar : Le libéralisme des opprimés

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Judith Shklar : Le libéralisme des opprimés

Judith Shklar : Le libéralisme des opprimés

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Judith Shklar : Le libéralisme des opprimés"

On ne vient pas à la théorie politique par hasard. Le choix de Judith Shklar est celui d'une génération qui eut très tôt le sentiment que " la politique dominait complètement nos vies". Et sa pensée politique est l'une des plus singulières des dernières décennies du XXe siècle. Née dans une famille juive lituanienne d'expression allemande, exilée aux États-Unis à l'aube de la Seconde Guerre mondiale, Judith Shklar (19281992) fut au coeur des grands tourments du siècle. Marquée par le désenchantement des années d'après-guerre, sa pensée politique s'inscrit dans la grande tradition sceptique inspirée de Montaigne. Se situant au confluent de l'Histoire et de l'éthique, prêtant une attention étroite aux dimensions psychiques du politique, elle débarrasse le libéralisme de son abstractions et de son penchant optimiste. Reconstruit selon le point de vue des victimes, son libéralisme offre un nouvel éclairage aux grandes questions du temps - la justice, la démocratie, la reconnaissance.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 119  pages
  • Dimensions :  1.0cmx11.6cmx18.4cm
  • Poids : 281.2g
  • Editeur :   Editions Michalon Paru le
  • Collection : Le bien commun
  • ISBN :  2841863328
  • EAN13 :  9782841863327
  • Classe Dewey :  320
  • Langue : Français

D'autres livres de Paul Magnette

Le régime politique de l'Union européenne

Le rejet du traité constitutionnel européen en 2005 par les peuples français et néerlandais, suivi du non irlandais de 2008, a plongé l'Union européenne dans une crise grave, et fait resurgir doutes et incertitudes quant à sa nature institutionnelle, à la répartition des pouvoirs, à la ...

L'Union européenne : la fin d'une crise ?

Le rejet de la ratification du traité constitutionnel par les référendums organisés en France et aux Pays-Bas a fait l'effet d'un véritable séisme. L'avenir de l'Union européenne lui-même s'est trouvé au cœur de la tourmente. La question de la fin du processus d'unification européenne, de...

Le régime politique de l'Union européenne

Le rejet du traité constitutionnel européen au printemps 2005 par les peuples français et néerlandais a plongé l'Union européenne dans la crise la plus grave de son histoire, et fait resurgir doutes et incertitudes quant à sa nature institutionnelle, à la répartition des pouvoirs, à son r...

Voir tous les livres de Paul Magnette

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

On ne vient pas à la théorie politique par hasard. Le choix de Judith Shklar est celui d'une génération qui eut très tôt le sentiment que " la politique dominait complètement nos vies". Et sa pensée politique est l'une des plus singulières des dernières décennies du XXe siècle. Née dans une famille juive lituanienne d'expression allemande, exilée aux États-Unis à l'aube de la Seconde Guerre mondiale, Judith Shklar (19281992) fut au coeur des grands tourments du siècle. Marquée par le désenchantement des années d'après-guerre, sa pensée politique s'inscrit dans la grande tradition sceptique inspirée de Montaigne. Se situant au confluent de l'Histoire et de l'éthique, prêtant une attention étroite aux dimensions psychiques du politique, elle débarrasse le libéralisme de son abstractions et de son penchant optimiste. Reconstruit selon le point de vue des victimes, son libéralisme offre un nouvel éclairage aux grandes questions du temps - la justice, la démocratie, la reconnaissance.