share_book
Envoyer cet article par e-mail

La constellation des appartenances : Nationalisme, libéralisme et pluralisme

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La constellation des appartenances : Nationalisme, libéralisme et pluralisme

La constellation des appartenances : Nationalisme, libéralisme et pluralisme

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La constellation des appartenances : Nationalisme, libéralisme et pluralisme"

Pendant toute la guerre froide, la question nationale, qui avait si fortement marqué l'entre deux-guerres, était parvenue à se faire oublier. Sans doute, le nationalisme n'avait pas disparu de l'horizon politique, en particulier dans le Tiers Monde. Pourtant, la rhétorique dominante insistait sur l'inéluctable dépassement du nationalisme par les universalismes, celui de la démocratie libérale à l'Ouest, celui de l'idéal communiste à l'Est. Avec la chute du mur de Berlin, la scène changeait : désormais, le nationalisme était de retour. Avions-nous les outils intellectuels pour comprendre ce phénomène ? En partie oui car la sociologie anglo-américaine n'avait jamais cessé de s'intéresser au sujet. En France, il faudra attendre la décennie quatre-vingt, dans la foulée du débat sur l'immigration et la réforme du code de la nationalité, pour assister à un regain d'intérêt progressif pour la problématique de la nation. Aux perspectives novatrices surgies dans les années 1990, le présent ouvrage donne toute sa place. Il rassemble des auteurs européens et nord-américains, venant de trois disciplines (théorie politique, science politique, droit), qui ont pour point commun d'avoir participé - pour certains d'entre eux de façon décisive - au renouvellement du débat sur la nation et la diversité culturelle

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 410  pages
  • Dimensions :  3.2cmx13.6cmx21.4cm
  • Poids : 621.4g
  • Editeur :   Les Presses De Sciences Po Paru le
  • Collection : Aca 2
  • ISBN :  2724609328
  • EAN13 :  9782724609325
  • Classe Dewey :  320.54
  • Langue : Français

D'autres livres de Alain Dieckhoff

La Nation dans tous ses états

La question nationale est de retour. Avec l'éclatement de l'Union soviétique, la guerre dans les Balkans, la réunification de l'Allemagne, la montée des courants régionalistes en Écosse et au pays de Galles, on évoque sans cesse le réveil des nations. L'erreur serait d'y voir l'éruption ...

Repenser le nationalisme

Nation, nationalisme : deux mots qui ne cessent d'être utilisés dans le langage commun, mais dont le sens reste souvent flou, voire contradictoire. L'ambition de ce volume est de donner un aperçu complet des recherches les plus récentes, qu'elles soient théoriques, normatives ou analytiques....

Israéliens et Palestiniens : l'épreuve de la paix

Les récents événements en Israël semblent montrer chaque jour davantage combien le processus de paix israélo-palestinien, amorcé en 1993, demeure fragile car mis à mal par les fanatismes de tous bords. Cette menace nécessite d'être combattue vigoureusement au plan politique : la voie de la...

Israéliens et palestiniens : La Guerre en partage

Depuis septembre 2000, Israéliens et Palestiniens sont entrés dans une guerre d'usure au terme imprévisible, communément appelé Intifada al-Agsa. Cette nouvelle phase d'affrontements frappe les sociétés de plein fouet et a fait complètement imploser le processus de paix. Le retour de la viol...

Voir tous les livres de Alain Dieckhoff

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Pendant toute la guerre froide, la question nationale, qui avait si fortement marqué l'entre deux-guerres, était parvenue à se faire oublier. Sans doute, le nationalisme n'avait pas disparu de l'horizon politique, en particulier dans le Tiers Monde. Pourtant, la rhétorique dominante insistait sur l'inéluctable dépassement du nationalisme par les universalismes, celui de la démocratie libérale à l'Ouest, celui de l'idéal communiste à l'Est. Avec la chute du mur de Berlin, la scène changeait : désormais, le nationalisme était de retour. Avions-nous les outils intellectuels pour comprendre ce phénomène ? En partie oui car la sociologie anglo-américaine n'avait jamais cessé de s'intéresser au sujet. En France, il faudra attendre la décennie quatre-vingt, dans la foulée du débat sur l'immigration et la réforme du code de la nationalité, pour assister à un regain d'intérêt progressif pour la problématique de la nation. Aux perspectives novatrices surgies dans les années 1990, le présent ouvrage donne toute sa place. Il rassemble des auteurs européens et nord-américains, venant de trois disciplines (théorie politique, science politique, droit), qui ont pour point commun d'avoir participé - pour certains d'entre eux de façon décisive - au renouvellement du débat sur la nation et la diversité culturelle