share_book
Envoyer cet article par e-mail

Simon de Montfort : Bourreau et martyr

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Simon de Montfort : Bourreau et martyr

Simon de Montfort : Bourreau et martyr

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Simon de Montfort : Bourreau et martyr"

" Nous les avons brûlés avec une extrême joie. " Ainsi écrit Pierre de Vaux de Cernay, au soir du drame de Montgey. Sans autre forme de procès, Simon de Montfort (1175-1218) a une fois de plus décrété la mort par le feu de centaines d'hérétiques qui refusaient d'abjurer leur foi. A l'aube du XIIIe siècle, le Languedoc, Toulouse, Carcassonne, Albi, Foix, Béziers et les campagnes alentour continuent d'ignorer les menaces du Saint-Siège lancées contre les cathares. Le pays fait bloc contre le clergé dont les excès ont discrédité le message évangélique. C'est alors que la reconquête de la région est confiée à Simon de Montfort, qui prend la croix en 1209. Neuf ans plus tard, sa mort est accueillie avec un immense soulagement et célébrée par les Occitans, enfin débarrassés de leur bourreau. De nos jours, on parlerait de criminel de guerre, et pour ses crimes le chef de la croisade albigeoise serait jugé. Pourtant, Simon de Montfort n'est pas un assassin sanguinaire qui échapperait à toute loi pour ses compagnons et beaucoup de ses contemporains chrétiens, il fut un " chevalier du Christ ", l'incarnation d'un idéal religieux et moral qui oeuvrait au salut de tous. Michel Roquebert, le spécialiste de l'histoire des cathares, n'avait encore jamais écrit sur Montfort lui-même. Poursuivant ses travaux sur les hérésies, il brosse ici son portrait grâce aux chroniques du temps, dont le journal d'un moine cistercien et les chansons des troubadours. Une enquête passionnante et originale qui fait ressortir une figure emblématique de la " guerre sainte " au Moyen Age.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 401  pages
  • Dimensions :  3.2cmx14.0cmx21.8cm
  • Poids : 440.0g
  • Editeur :   Librairie Académique Perrin Paru le
  • ISBN :  2262022879
  • EAN13 :  9782262022877
  • Classe Dewey :  B
  • Langue : Français

D'autres livres de Michel Roquebert

L'épopée cathare

Le catharisme n'est pas mort en 1244 sur le bûcher de Montségur. Dans le dernier volume de sa magistrale série, Michel Roquebert est le premier à relater, grâce à l'étude de milliers de sources contemporaines, la résistance du catharisme jusqu'au bûcher du dernier cathare, Guillaume [......

Histoire des Cathares

Voici la synthèse très attendue de l'histoire des Cathares, couvrant plus de trois siècles. Elle raconte l'hérésie, la Croisade et l'Inquisition. ...

L'épopée cathare : Tome 1, L'invasion 1198-1212

Il y a près de huit siècles, à l'instigation du pape Innocent III, le fer et le feu s'abattaient sur les terres qui allaient constituer plus tard la province du Languedoc. Ce premier volume raconte le prétexte de cette guerre sans merci connue sous le nom de croisade albigeoise et menée par une...

L'épopée cathare : Tome 3, Le lys et la croix, 1216-1229

Lorsqu'en avril 1216 Simon de Montfort fait hommage de ses conquêtes au roi Philippe Auguste, la croisade contre les cathares semble achevée. En fait, c'est le début d'une nouvelle lutte entre la légalité du " seigneur postiche " installé par la force, et la légitimité du " comte naturel " R...

Voir tous les livres de Michel Roquebert

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

" Nous les avons brûlés avec une extrême joie. " Ainsi écrit Pierre de Vaux de Cernay, au soir du drame de Montgey. Sans autre forme de procès, Simon de Montfort (1175-1218) a une fois de plus décrété la mort par le feu de centaines d'hérétiques qui refusaient d'abjurer leur foi. A l'aube du XIIIe siècle, le Languedoc, Toulouse, Carcassonne, Albi, Foix, Béziers et les campagnes alentour continuent d'ignorer les menaces du Saint-Siège lancées contre les cathares. Le pays fait bloc contre le clergé dont les excès ont discrédité le message évangélique. C'est alors que la reconquête de la région est confiée à Simon de Montfort, qui prend la croix en 1209. Neuf ans plus tard, sa mort est accueillie avec un immense soulagement et célébrée par les Occitans, enfin débarrassés de leur bourreau. De nos jours, on parlerait de criminel de guerre, et pour ses crimes le chef de la croisade albigeoise serait jugé. Pourtant, Simon de Montfort n'est pas un assassin sanguinaire qui échapperait à toute loi pour ses compagnons et beaucoup de ses contemporains chrétiens, il fut un " chevalier du Christ ", l'incarnation d'un idéal religieux et moral qui oeuvrait au salut de tous. Michel Roquebert, le spécialiste de l'histoire des cathares, n'avait encore jamais écrit sur Montfort lui-même. Poursuivant ses travaux sur les hérésies, il brosse ici son portrait grâce aux chroniques du temps, dont le journal d'un moine cistercien et les chansons des troubadours. Une enquête passionnante et originale qui fait ressortir une figure emblématique de la " guerre sainte " au Moyen Age.