share_book
Envoyer cet article par e-mail

La Marine impériale : Le grand rêve de Napoléon

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La Marine impériale : Le grand rêve de Napoléon

La Marine impériale : Le grand rêve de Napoléon

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "La Marine impériale : Le grand rêve de Napoléon"

    La bataille d'Austerlitz, en 1805, atteste de la supériorité de Napoléon dans la guerre continentale, celle de Trafalgar, la même année, conforte la supériorité de l'Angleterre sur mer. La marine de l'Empereur ne sera plus jamais en mesure de porter atteinte à la domination de la Royal Navy. Pourquoi la marine française, si puissante à l'époque de Louis XVI et de la guerre d'indépendance des Etats-Unis d'Amérique, est-elle dans cet état d'infériorité pendant le règne de Napoléon ? Celui-ci oeuvre-t-il suffisamment à la reconstruction d'une flotte ? Quel rôle assigne-t-il exactement à la force navale ? Quel grand dessein doit-elle servir ? Autant de questions auxquelles ce livre solidement charpenté répond. La passionnante et méconnue histoire de la marine impériale, malheureuse héritière de celle de la Révolution, reflète un rêve inachevé. Celui de l'Empereur, qui escompte encore, après 1810, de disputer sa suprématie maritime à l'Angleterre sans y parvenir toutefois, celui des marins, qui prouvent leur valeur dans des combats inégaux, en voulant redonner une âme à une marine autrefois si glorieuse.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 349  pages
    • Dimensions :  3.2cmx16.0cmx23.8cm
    • Poids : 580.6g
    • Editeur :   Bernard Giovanangeli Editeur Paru le
    • ISBN :  275870062X
    • EAN13 :  9782758700623
    • Classe Dewey :  940.2
    • Langue : Français

    D'autres livres de Jean-Claude Gillet

    L'animation en questions

    Cet ouvrage a été écrit en pensant aux questions souvent répétées que les quelque 6 000 animateurs rencontrés par l'auteur depuis plus de 10 ans n'ont pas manqué de lui poser de façon très régulière. Peu à peu, le schéma de ses réponses s'est construit autour de quatre enjeux de cette...

    Voir tous les livres de Jean-Claude Gillet

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    La bataille d'Austerlitz, en 1805, atteste de la supériorité de Napoléon dans la guerre continentale, celle de Trafalgar, la même année, conforte la supériorité de l'Angleterre sur mer. La marine de l'Empereur ne sera plus jamais en mesure de porter atteinte à la domination de la Royal Navy. Pourquoi la marine française, si puissante à l'époque de Louis XVI et de la guerre d'indépendance des Etats-Unis d'Amérique, est-elle dans cet état d'infériorité pendant le règne de Napoléon ? Celui-ci oeuvre-t-il suffisamment à la reconstruction d'une flotte ? Quel rôle assigne-t-il exactement à la force navale ? Quel grand dessein doit-elle servir ? Autant de questions auxquelles ce livre solidement charpenté répond. La passionnante et méconnue histoire de la marine impériale, malheureuse héritière de celle de la Révolution, reflète un rêve inachevé. Celui de l'Empereur, qui escompte encore, après 1810, de disputer sa suprématie maritime à l'Angleterre sans y parvenir toutefois, celui des marins, qui prouvent leur valeur dans des combats inégaux, en voulant redonner une âme à une marine autrefois si glorieuse.