share_book
Envoyer cet article par e-mail

Spinoza

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Spinoza

Spinoza

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Spinoza"

Au regard des encyclopédies, Spinoza est ordinairement présenté comme le philosophe de la Substance, qui seule existe et dont l'homme n'est qu'un Mode parmi d'autres, tous soumis au plus strict déterminisme. Le théoricien aussi du savoir absolu, seule voie vers la vraie liberté. Pour autant Spinoza ne prétend pas tout savoir : il ne cesse au contraire d'avouer des gouffres d'ignorance, cernant les îlots de certitude ; mais c'est pour mettre ces îlots à l'abri de ceux qui font de l'ignorance un argument pour tout plonger dans l'abîme. Car l'ignorance se substantialise elle-même sous la forme d'illusions tenaces, vidant la réalité de sa substance propre et bloquant l'accès à la connaissance de l'homme et de la Nature. Le libre arbitre, le finalisme, l'exaltation des passions tristes, sont les piliers d'une construction bancale et absurde, qui toujours s'effondre sur ses bâtisseurs et que, faute d'un autre modèle, on s'obstine de siècle en siècle à échafauder de nouvelle façon. C'est cet autre modèle que Spinoza construit en même temps qu'il démonte le précédent. Cet ouvrage n'a pas la prétention d'arpenter l'ensemble du système, mais seulement d'amorcer l'entreprise au moment où le savoir qui se sait se distingue de l'ignorance qui s'ignore. Alors, le progrès est possible.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 108  pages
  • Dimensions :  1.2cmx14.4cmx18.4cm
  • Poids : 158.8g
  • Editeur :   Ellipses Marketing Paru le
  • Collection : Philo-philosophes
  • ISBN :  272983771X
  • EAN13 :  9782729837716
  • Classe Dewey :  199.492
  • Langue : Français

D'autres livres de Pascal Sévérac

Spinoza

Nulle chose, en effet, considérée dans sa nature, ne sera dite parfaite ou imparfaite, surtout quand nous saurons que tout ce qui arrive se produit selon un ordre éternel et selon les lois déterminées de la Nature. Mais comme l'humaine faiblesse n'accède pas à la pensée de cet ordre et [....

La perception

A la frontière du cours - dont on ne saurait faire l'économie - et du recueil de sujets corrigés, Philo-notions voudrait apporter aux élèves des classes terminales une aide concrète dans l'approche des notions philosophiques, résolument orientée vers l'exercice de problématisation. Chaque v...

Voir tous les livres de Pascal Sévérac

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Au regard des encyclopédies, Spinoza est ordinairement présenté comme le philosophe de la Substance, qui seule existe et dont l'homme n'est qu'un Mode parmi d'autres, tous soumis au plus strict déterminisme. Le théoricien aussi du savoir absolu, seule voie vers la vraie liberté. Pour autant Spinoza ne prétend pas tout savoir : il ne cesse au contraire d'avouer des gouffres d'ignorance, cernant les îlots de certitude ; mais c'est pour mettre ces îlots à l'abri de ceux qui font de l'ignorance un argument pour tout plonger dans l'abîme. Car l'ignorance se substantialise elle-même sous la forme d'illusions tenaces, vidant la réalité de sa substance propre et bloquant l'accès à la connaissance de l'homme et de la Nature. Le libre arbitre, le finalisme, l'exaltation des passions tristes, sont les piliers d'une construction bancale et absurde, qui toujours s'effondre sur ses bâtisseurs et que, faute d'un autre modèle, on s'obstine de siècle en siècle à échafauder de nouvelle façon. C'est cet autre modèle que Spinoza construit en même temps qu'il démonte le précédent. Cet ouvrage n'a pas la prétention d'arpenter l'ensemble du système, mais seulement d'amorcer l'entreprise au moment où le savoir qui se sait se distingue de l'ignorance qui s'ignore. Alors, le progrès est possible.