share_book
Envoyer cet article par e-mail

Etudes scientifiques : Et autres communications (1949-1988)

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Etudes scientifiques : Et autres communications (1949-1988)

Etudes scientifiques : Et autres communications (1949-1988)

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Etudes scientifiques : Et autres communications (1949-1988)"

Jules Chauvet, enfant du Beaujolais, a été le premier oenologue de fait à introduire dans notre région la recherche fondamentale associée à l'expérimentation. De formation scientifique (Laboratoire de chimie biologie de l'université de Lyon), il dut interrompre ses études en 1942 à la mort de son père pour reprendre l'affaire familiale de négoce des vins. Mais, de cette date jusqu'à sa mort en juin 1989, il mena de front ses deux activités, son exploitation et la recherche oenologique. Très vite ses études s'orientent sur les mécanismes et les lois qui régissent la dégustation des vins. Il devint le meilleur spécialiste au monde et ses travaux furent repris par de grands chercheurs. Chauvet entreprit ensuite une étude sur les levures aromatiques il montra la spécificité de la vinification beaujolaise avec ses conséquences sur la typicité de celles-ci, par ailleurs il expérimenta la vinification en rouge par macération carbonique. La rencontre avec Monsieur Bréchot, du Laboratoire des fermentations à l'Institut Pasteur, qui participa à ses travaux depuis 1960, orienta une partie des recherches sur les fermentations alcoolique et malolactique. Nous citerons la première identification des levures d'un moût de beaujolais au cours de sa fermentation. Il faudrait également citer tous ses travaux sur les métabolismes de l'acide malique. Cet homme, d'une grande modestie, d'une rigueur scientifique exemplaire, passionné du vin, a consacré toute sa vie avec de faibles moyens à la recherche oenologique. Il a aussi formé à sa discipline les jeunes stagiaires qui ont participé à ses travaux ainsi que de nombreuses personnalités du monde du vin : scientifiques, oenologues, techniciens, restaurateurs. Pour les oenologues, il fut toujours un conseiller disponible, éclairé ; sa compétence n'avait d'égale que son affabilité.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 193  pages
  • Dimensions :  1.4cmx15.0cmx23.0cm
  • Poids : 340.2g
  • Editeur :   Jean-Paul Rocher Paru le
  • Collection : ROCHER JEAN-PAU
  • ISBN :  2911361938
  • EAN13 :  9782911361937
  • Classe Dewey :  663.203
  • Langue : Français

D'autres livres de Jules Chauvet

L'esthétique du vin

" Déguster c'est comparer, c'est donc, à la base connaître. Pour connaître il faut multiplier ses investigations en observant, en notant ses impressions.Mais il faut savoir aussi que nos sens sont imparfaits, et que pour les rendre fidèles, la volonté, l'attention sont indispensables. Le [....

Voir tous les livres de Jules Chauvet

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Jules Chauvet, enfant du Beaujolais, a été le premier oenologue de fait à introduire dans notre région la recherche fondamentale associée à l'expérimentation. De formation scientifique (Laboratoire de chimie biologie de l'université de Lyon), il dut interrompre ses études en 1942 à la mort de son père pour reprendre l'affaire familiale de négoce des vins. Mais, de cette date jusqu'à sa mort en juin 1989, il mena de front ses deux activités, son exploitation et la recherche oenologique. Très vite ses études s'orientent sur les mécanismes et les lois qui régissent la dégustation des vins. Il devint le meilleur spécialiste au monde et ses travaux furent repris par de grands chercheurs. Chauvet entreprit ensuite une étude sur les levures aromatiques il montra la spécificité de la vinification beaujolaise avec ses conséquences sur la typicité de celles-ci, par ailleurs il expérimenta la vinification en rouge par macération carbonique. La rencontre avec Monsieur Bréchot, du Laboratoire des fermentations à l'Institut Pasteur, qui participa à ses travaux depuis 1960, orienta une partie des recherches sur les fermentations alcoolique et malolactique. Nous citerons la première identification des levures d'un moût de beaujolais au cours de sa fermentation. Il faudrait également citer tous ses travaux sur les métabolismes de l'acide malique. Cet homme, d'une grande modestie, d'une rigueur scientifique exemplaire, passionné du vin, a consacré toute sa vie avec de faibles moyens à la recherche oenologique. Il a aussi formé à sa discipline les jeunes stagiaires qui ont participé à ses travaux ainsi que de nombreuses personnalités du monde du vin : scientifiques, oenologues, techniciens, restaurateurs. Pour les oenologues, il fut toujours un conseiller disponible, éclairé ; sa compétence n'avait d'égale que son affabilité.