share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les laïcités européennes au miroir du cas britannique : XVIe-XXIe siècle

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les laïcités européennes au miroir du cas britannique : XVIe-XXIe siècle

Les laïcités européennes au miroir du cas britannique : XVIe-XXIe siècle

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les laïcités européennes au miroir du cas britannique : XVIe-XXIe siècle"

La laïcité n'est pas réductible à son modèle français. Désormais les sociétés européennes sont toutes, ou presque, des sociétés laïques. La longue histoire de leur autonomisation à l'égard de leur dépendance religieuse est maintenant achevée. Elles savent que la cité humaine, sa loi et ses règles sociales, sont à élaborer sans aucune référence à un fondement extra-humain. En témoignent d'évidence aujourd'hui leurs volontés convergentes de concevoir les rapports de genre, la façon de faire couple et famille, de procréer ou de ne pas, hors de tout garant religieux ou d'un ordre naturel. Le retour, dans la plupart des sociétés européennes, de la question de la place et du rôle de la religion dans la vie publique - en France, l'émergence d'une nouvelle question de la laïcité - est lié à une affirmation religieuse des populations issues de l'immigration. Il s'agit là d'une histoire complètement inédite qu'il faut délier de celle de la laïcisation et de la sécularisation de ces sociétés. Ainsi est-il indispensable de revenir sur ce que fut cette histoire. Cet ouvrage veut donner à comprendre tant les lignes décisives de l'histoire commune de l'arrachement à l'univers religieux traditionnel des divers pays européens que la façon dont s'est constituée leur diversité. Dans une perspective comparative, il met l'accent sur le pays dont le parcours apparaît le plus éloigné du parcours français : l'Angleterre, avec son Eglise établie associée à l'Etat, partie émergée de la religion civile britannique, religion civile qui aujourd'hui n'est plus.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 188  pages
  • Dimensions :  1.2cmx16.4cmx23.8cm
  • Poids : 381.0g
  • Editeur :   Pu Rennes Paru le
  • Collection : Sciences des Religions
  • ISBN :  2753501785
  • EAN13 :  9782753501782
  • Classe Dewey :  322.1
  • Langue : Français

D'autres livres de Françoise Champion

Le sacré hors religions

Que devient la religion lorsque ses cadres institutionnels sont en crise ? En posant l'universalité de l'opposition radicale du sacré et du profane, Durkheim nous a légué une question fondamentale : peut-on repérer cette distinction dans les sociétés occidentales contemporaines qui se conçoi...

Voir tous les livres de Françoise Champion

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

La laïcité n'est pas réductible à son modèle français. Désormais les sociétés européennes sont toutes, ou presque, des sociétés laïques. La longue histoire de leur autonomisation à l'égard de leur dépendance religieuse est maintenant achevée. Elles savent que la cité humaine, sa loi et ses règles sociales, sont à élaborer sans aucune référence à un fondement extra-humain. En témoignent d'évidence aujourd'hui leurs volontés convergentes de concevoir les rapports de genre, la façon de faire couple et famille, de procréer ou de ne pas, hors de tout garant religieux ou d'un ordre naturel. Le retour, dans la plupart des sociétés européennes, de la question de la place et du rôle de la religion dans la vie publique - en France, l'émergence d'une nouvelle question de la laïcité - est lié à une affirmation religieuse des populations issues de l'immigration. Il s'agit là d'une histoire complètement inédite qu'il faut délier de celle de la laïcisation et de la sécularisation de ces sociétés. Ainsi est-il indispensable de revenir sur ce que fut cette histoire. Cet ouvrage veut donner à comprendre tant les lignes décisives de l'histoire commune de l'arrachement à l'univers religieux traditionnel des divers pays européens que la façon dont s'est constituée leur diversité. Dans une perspective comparative, il met l'accent sur le pays dont le parcours apparaît le plus éloigné du parcours français : l'Angleterre, avec son Eglise établie associée à l'Etat, partie émergée de la religion civile britannique, religion civile qui aujourd'hui n'est plus.