share_book
Envoyer cet article par e-mail

British blues : 1958-1968 : la décennie fabuleuse

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
British blues : 1958-1968 : la décennie fabuleuse

British blues : 1958-1968 : la décennie fabuleuse

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "British blues : 1958-1968 : la décennie fabuleuse"

Après avoir apprécié le jazz, aimé le skiffle et adoré le rock'n'roll, le Royaume-Uni a succombé au blues. Dans l'Angleterre des années 1960, de jeunes musiciens ont révélé leur talent en s'appropriant cette musique venue des bayous de Louisiane ou des ghettos de Chicago. Le British Blues qui a émergé dans le quartier de Soho avec Alexis Korner et Cyril Davies (et s'est développé avec des musiciens comme John Mayall et ses Bluesbreakers, Peter Green et Fleetwood Mac, Van Morrison et Them) a eu une telle importance qu'il a laissé une profonde empreinte dans l'histoire de la musique populaire. Après son déferlement sur l'Europe et le reste du monde, le British Blues a revigoré le blues aux Etats-Unis même et redonné leurs lettres de noblesse aux créateurs originels. Au coeur du swinging London, dans les clubs, les festivals, les émissions de la BBC ou sur les ondes des radios pirates, on croise ici les chemins de ces groupes qui ont marqué les sixties et les décennies suivantes : les Rolling Stones, les Yardbirds (avec Eric Clapton dès 1963, puis Jeff Beck et Jimmy Page), les Kinks, les Animals, les Pretty Things, les Who, les Moody Blues...

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 165  pages
  • Dimensions :  1.4cmx11.8cmx17.8cm
  • Poids : 99.8g
  • Editeur :   Le Castor Astral Paru le
  • Collection : Castor Music
  • ISBN :  2859208577
  • EAN13 :  9782859208578
  • Classe Dewey :  700
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Après avoir apprécié le jazz, aimé le skiffle et adoré le rock'n'roll, le Royaume-Uni a succombé au blues. Dans l'Angleterre des années 1960, de jeunes musiciens ont révélé leur talent en s'appropriant cette musique venue des bayous de Louisiane ou des ghettos de Chicago. Le British Blues qui a émergé dans le quartier de Soho avec Alexis Korner et Cyril Davies (et s'est développé avec des musiciens comme John Mayall et ses Bluesbreakers, Peter Green et Fleetwood Mac, Van Morrison et Them) a eu une telle importance qu'il a laissé une profonde empreinte dans l'histoire de la musique populaire. Après son déferlement sur l'Europe et le reste du monde, le British Blues a revigoré le blues aux Etats-Unis même et redonné leurs lettres de noblesse aux créateurs originels. Au coeur du swinging London, dans les clubs, les festivals, les émissions de la BBC ou sur les ondes des radios pirates, on croise ici les chemins de ces groupes qui ont marqué les sixties et les décennies suivantes : les Rolling Stones, les Yardbirds (avec Eric Clapton dès 1963, puis Jeff Beck et Jimmy Page), les Kinks, les Animals, les Pretty Things, les Who, les Moody Blues...