share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'herbier des jardins de curé

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'herbier des jardins de curé

L'herbier des jardins de curé

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'herbier des jardins de curé"

Le jardin de curé des siècles passés était l'héritier des antiques jardins monastiques et se distinguait en cela des autres jardins de nos campagnes. Certes, il comportait des légumes et des fleurs, comme les jardins des fermes et des maisons villageoises, mais il abondait surtout en plantes médicinales et fleurs destinées à l'autel, en raison de leur valeur symbolique. Pourvu de plus de connaissances que ses paroissiens, le curé de campagne, vivant dans un environnement le plus souvent dépourvu de médecin, avait repris la tradition des moines du Moyen Âge, et son jardin n'était pas sans rappeler l'hortus conclusus essentiellement dévolu aux " simples ". C'est à cet aspect des jardins de curé que s'attache plus particulièrement cet ouvrage. Plus de 100 plantes décoratives, symboliques, mais surtout médicinales sont illustrées de gravures du XVIIIe siècle et décrites avec leurs caractéristiques et leurs vertus nutritives ou curatives. Comme la "glane" était souvent de règle à cette époque, sont évoqués également quelques arbres et médicinales "sauvages ", plus souvent ramassées que cultivées, mais partie intégrante de cette pharmacopée populaire.

Détails sur le produit

  • Reliure : Non relié
  • Dimensions :  3.0cmx24.4cmx30.8cm
  • Poids : 1900.6g
  • Editeur :   La Maison Rustique Paru le
  • Collection : ALBUMS JARDINS
  • ISBN :  2706600489
  • EAN13 :  9782706600487
  • Classe Dewey :  581
  • Langue : Français

D'autres livres de Jérôme Goutier

Réussir un jardin tendance

Si vous vous apprêtez à franchir le pas, et à aménager votre jardin ou à en renouveler l'intérêt avec audace et créativité, ce livre est conçu pour vous aider. Vous y trouverez : Des idées " empruntées " aux plus beaux jardins de France : Agapanthe, La Bizerie, L'Alchimiste, Le Bois des ...

Le Truffaut : Boutures, semis et greffes : Plante par plante, geste par geste

Une approche plante par plante, de A à Z. Quelle est la meilleure façon de multiplier des iris ou des lupins ? Plus de 1500 plantes, regroupées par catégories (arbres, arbustes, rosiers, vivaces...) et classées par ordre alphabétique, font l'objet d'une fiche pratique décrivant le type de rep...

Voir tous les livres de Jérôme Goutier

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Le jardin de curé des siècles passés était l'héritier des antiques jardins monastiques et se distinguait en cela des autres jardins de nos campagnes. Certes, il comportait des légumes et des fleurs, comme les jardins des fermes et des maisons villageoises, mais il abondait surtout en plantes médicinales et fleurs destinées à l'autel, en raison de leur valeur symbolique. Pourvu de plus de connaissances que ses paroissiens, le curé de campagne, vivant dans un environnement le plus souvent dépourvu de médecin, avait repris la tradition des moines du Moyen Âge, et son jardin n'était pas sans rappeler l'hortus conclusus essentiellement dévolu aux " simples ". C'est à cet aspect des jardins de curé que s'attache plus particulièrement cet ouvrage. Plus de 100 plantes décoratives, symboliques, mais surtout médicinales sont illustrées de gravures du XVIIIe siècle et décrites avec leurs caractéristiques et leurs vertus nutritives ou curatives. Comme la "glane" était souvent de règle à cette époque, sont évoqués également quelques arbres et médicinales "sauvages ", plus souvent ramassées que cultivées, mais partie intégrante de cette pharmacopée populaire.