share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Bal des sabots

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Bal des sabots

Le Bal des sabots

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Bal des sabots"

C est la Belle-Epoque, les fêtes de village battent leur plein. La Chèvre, le cormuzier, mène le bal, tandis que son fils Mathieu tend la casquette pour quêter le sou de la danse. La candeur joyeuse et les larges épaules du garçon plaisent aux filles, mais lui n a pour l instant qu un rêve : retrouver la grande bourbonnaise, ce sac à musique soufflant comme un tonnerre qui a jadis été dérobé à son grand-père. Nanon, l humble servante, et la farouche Marie, tueuse de vipère voudraient l aider... Mais quels inavouables sortilèges entourent cette disparition ? « Et Marie la Vipère apparaît sous la lune, Marie Piat, fille du charbonnier. Souvent vêtue de culottes d homme et de grosses chaussures pour chasser les vipères, elle est ce soir vêtue comme une fille, mais sabots de bal accrochés à la ceinture, pieds-nus en jupon court sous la jupe retroussée, bras nus en caraco. A plus de vingt ans, elle semble ne pas vieillir, l il bleu, les cheveux noirs, une crinière que la coiffe ancienne, jaunie et déchirée, ne retient pas. Maris ne pouvait pas manquer la fête, elle ferait à genoux le tour de la montagne pour entendre la cornemuse et danser, le seul vrai plaisir de sa vie, sa seule façon de parler, avec ses pas, ses gestes ».

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 320  pages
  • Dimensions :  1.8cmx11.0cmx17.8cm
  • Poids : 222.3g
  • Editeur :   Editions De Borée Paru le
  • Collection : Terre de poche
  • ISBN :  2844943829
  • EAN13 :  9782844943828
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

C est la Belle-Epoque, les fêtes de village battent leur plein. La Chèvre, le cormuzier, mène le bal, tandis que son fils Mathieu tend la casquette pour quêter le sou de la danse. La candeur joyeuse et les larges épaules du garçon plaisent aux filles, mais lui n a pour l instant qu un rêve : retrouver la grande bourbonnaise, ce sac à musique soufflant comme un tonnerre qui a jadis été dérobé à son grand-père. Nanon, l humble servante, et la farouche Marie, tueuse de vipère voudraient l aider... Mais quels inavouables sortilèges entourent cette disparition ? « Et Marie la Vipère apparaît sous la lune, Marie Piat, fille du charbonnier. Souvent vêtue de culottes d homme et de grosses chaussures pour chasser les vipères, elle est ce soir vêtue comme une fille, mais sabots de bal accrochés à la ceinture, pieds-nus en jupon court sous la jupe retroussée, bras nus en caraco. A plus de vingt ans, elle semble ne pas vieillir, l il bleu, les cheveux noirs, une crinière que la coiffe ancienne, jaunie et déchirée, ne retient pas. Maris ne pouvait pas manquer la fête, elle ferait à genoux le tour de la montagne pour entendre la cornemuse et danser, le seul vrai plaisir de sa vie, sa seule façon de parler, avec ses pas, ses gestes ».