share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'evidence du discours néo-libéral : Analyse dans la presse écrite

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'evidence du discours néo-libéral : Analyse dans la presse écrite

L'evidence du discours néo-libéral : Analyse dans la presse écrite

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'evidence du discours néo-libéral : Analyse dans la presse écrite"

" Ce ne sont que des mots ", dit la " sagesse populaire ". Comme tout adage, celui-ci comprend sa part de vérité et de fausseté et, comme tout énoncé à valeur générale, il sous-entend un " devoir faire ". Or, s'il faut se méfier des mots, leur dénier toute importance serait une attitude contradictoire : c'est justement parce qu'ils peuvent tromper que les mots méritent toute notre attention. Ainsi commence cet ouvrage qui se penche sur l'évidence du discours néolibéral en traitant de l'attitude des médias écrits à l'égard de l'actualité sociale récente : la représentation donnée des mouvements sociaux de décembre 1995, d'avril-mai 2003, de l'automne 2010 ou encore la signification attribuée à la " crise du CPE " de 2006 et à la " crise financière " de 2008. À travers de nombreux exemples, l'auteur vise, non pas à mettre au jour un lexique propre au discours néolibéral, mais à analyser le fonctionnement à l'évidence de ce discours et à en exposer divers procédés : l'utilisation des valeurs communes et de l'opinion publique, la " comparaison aux voisins " et la naturalisation de l'économie, la nomination des acteurs et des événements, et les procédés manipulatoires de persuasion... La question fondamentale que pose cet ouvrage concerne le rôle des médias dans la fabrication des opinions et des connaissances partagées.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 133  pages
  • Dimensions :  1.4cmx13.8cmx20.4cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   Editions Du Croquant Paru le
  • Collection : Savoir/Agir
  • ISBN :  2914968892
  • EAN13 :  9782914968898
  • Classe Dewey :  320
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

" Ce ne sont que des mots ", dit la " sagesse populaire ". Comme tout adage, celui-ci comprend sa part de vérité et de fausseté et, comme tout énoncé à valeur générale, il sous-entend un " devoir faire ". Or, s'il faut se méfier des mots, leur dénier toute importance serait une attitude contradictoire : c'est justement parce qu'ils peuvent tromper que les mots méritent toute notre attention. Ainsi commence cet ouvrage qui se penche sur l'évidence du discours néolibéral en traitant de l'attitude des médias écrits à l'égard de l'actualité sociale récente : la représentation donnée des mouvements sociaux de décembre 1995, d'avril-mai 2003, de l'automne 2010 ou encore la signification attribuée à la " crise du CPE " de 2006 et à la " crise financière " de 2008. À travers de nombreux exemples, l'auteur vise, non pas à mettre au jour un lexique propre au discours néolibéral, mais à analyser le fonctionnement à l'évidence de ce discours et à en exposer divers procédés : l'utilisation des valeurs communes et de l'opinion publique, la " comparaison aux voisins " et la naturalisation de l'économie, la nomination des acteurs et des événements, et les procédés manipulatoires de persuasion... La question fondamentale que pose cet ouvrage concerne le rôle des médias dans la fabrication des opinions et des connaissances partagées.