share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'abbé Breuil, le pape de la préhistoire

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'abbé Breuil, le pape de la préhistoire

L'abbé Breuil, le pape de la préhistoire

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'abbé Breuil, le pape de la préhistoire"

Le 14 août 1961, il y a cinquante ans, disparaissait l'abbé Henri Breuil. Ce voyageur infatigable, qu'amis et adversaires aimaient surnommer le "pape de la préhistoire", pouvait partir tranquille : ses travaux avaient largement contribué à poser les fondements de la préhistoire moderne et à faire connaître l'art des cavernes. Professeur au Collège de France, membre de l'Institut, comblé d'honneur, "l'abbé" eut moins de chance avec sa propre Eglise qui préféra le tenir à distance. Ainsi, le pape Pie XI lui refusa l'entrée de l'Académie pontificale des sciences. Son amitié avec le père Teilhard de Chardin et ses recherches qui, inévitablement, croisaient la question de l'évolution, à une époque où l'Eglise catholique préférait s'en méfier, expliquent peut-être cela. Breuil fut pourtant un grand scientifique et un prêtre fidèle. Comme en témoigne cette biographie qui s'applique à faire remonter à la lumière, un homme attachant et souvent drôle, qui passa presque huit cents jours de sa vie à traquer les origines de l'humanité dans l'obscurité des cavernes.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 333  pages
  • Dimensions :  3.2cmx14.0cmx22.4cm
  • Poids : 421.8g
  • Editeur :   Cld Paru le
  • Collection : BIOGRAPHIE
  • ISBN :  2854435516
  • EAN13 :  9782854435511
  • Classe Dewey :  200
  • Langue : Français

D'autres livres de Jacques Arnould

Dieu, le singe et le big-bang

Nombre de nos contemporains ont du mal à accepter la description du monde telle que nous la présentent aujourd'hui les scientifiques, en particulier les biologistes, héritiers de Charles Darwin. Les créationnistes - ces fondamentalistes qui prétendent que notre monde a été créé en six [....

Une fenêtre sur le ciel : Dialogues d'un astrophysicien et d'un théologien

Une belle " dispute ", un vrai débat d'idées : voilà l'objet de la rencontre entre le scientifique Marc Lachièze-Rey et le théologien Jacques Arnould. De l'infiniment petit de la physique quantique aux confins inaccessibles de l'univers, du mystère des origines à celui de la foi, de la [.....

Lève-toi et marche : Propositions pour un futur de l'humanité

Jacques Blamont, scientifique éminent, et Jacques Arnould, théologien, débattent ici avec conviction, croisant leur point de vue d'homme de science et d'homme de foi sur la condition de l'homme, mais aussi sur l'état de notre planète. De ce dialogue surprenant, passionné, qui enrichit un déba...

La lune dans le bénitier : Conquête spatiale et théologie

" Une nappe tendue sous un pommier ne peut recevoir que des pommes, écrivait Antoine de Saint-Exupéry dans Terre des hommes, une nappe tendue sous les étoiles ne peut recevoir que des poussières d'astres... Le plus merveilleux était qu'il y eût là, debout sur le dos rond de la planète, entre...

Voir tous les livres de Jacques Arnould

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Le 14 août 1961, il y a cinquante ans, disparaissait l'abbé Henri Breuil. Ce voyageur infatigable, qu'amis et adversaires aimaient surnommer le "pape de la préhistoire", pouvait partir tranquille : ses travaux avaient largement contribué à poser les fondements de la préhistoire moderne et à faire connaître l'art des cavernes. Professeur au Collège de France, membre de l'Institut, comblé d'honneur, "l'abbé" eut moins de chance avec sa propre Eglise qui préféra le tenir à distance. Ainsi, le pape Pie XI lui refusa l'entrée de l'Académie pontificale des sciences. Son amitié avec le père Teilhard de Chardin et ses recherches qui, inévitablement, croisaient la question de l'évolution, à une époque où l'Eglise catholique préférait s'en méfier, expliquent peut-être cela. Breuil fut pourtant un grand scientifique et un prêtre fidèle. Comme en témoigne cette biographie qui s'applique à faire remonter à la lumière, un homme attachant et souvent drôle, qui passa presque huit cents jours de sa vie à traquer les origines de l'humanité dans l'obscurité des cavernes.