share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le blasphème de Jésus

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le blasphème de Jésus

Le blasphème de Jésus

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le blasphème de Jésus"

Lorsque les rédacteurs des Evangiles synoptiques écrivent le procès de Jésus devant le Sanhédrin, la cause est entendue : le motif principal de rupture entre le judaïsme et le christianisme tient au fait que Jésus a parlé contre le Temple et s'est présenté lors du procès devant le Sanhédrin comme " le Fils de Dieu " ou " du Béni ", que l'on verra siéger à la droite de la puissance. Ceci a amené le Grand Prêtre à déchirer ses vêtements et à accuser Jésus de blasphème. La condamnation à mort est la conséquence du blasphème. Son exécution sera confiée aux Romains. Depuis, les motifs de scission entre juifs et chrétiens tournent autour de cette accusation. Si le " blasphème " de Jésus n'a pas compromis d'emblée les relations entre juifs et chrétiens, ne faut-il pas se demander si le mot " blasphème " avait, au temps de Jésus, le sens de revendication d'identité divine ou d'usurpation d'un attribut divin que nous lui prêtons aujourd'hui ? En nous situant dans la perspective de l'histoire des religions, nous pourrons considérer ce que ce nouveau regard pourrait infléchir dans les relations entre judaïsme et christianisme comme entre les différentes Eglises qui se réclament du Prophète galiléen.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 450  pages
  • Dimensions :  2.6cmx14.8cmx23.0cm
  • Poids : 680.4g
  • Editeur :   Parole Et Silence Paru le
  • Collection : THEOLOGIE UNIVE
  • ISBN :  2845735545
  • EAN13 :  9782845735545
  • Classe Dewey :  230
  • Langue : Français

D'autres livres de Jacques Bernard

Secrets volés

Je restais là, jusqu'à ce que la tombée de la nuit me surprît ou plutôt jusqu'à ce que ma mère s'écriât, avec agacement, par la fenêtre de sa chambre : "Alors, François, tu rentres, tu ne vois pas qu'il fait sombre ! Je ne vais pas rester là à t'attendre toute la nuit !" C'était un rit...

Energie Solaire Calculs & Optimisation Génie Energétique Niveau B

L'ouvrage : niveau B (IUP - Licence). Cet ouvrage répond aux besoins des ingénieurs, techniciens et étudiants confrontés à une utilisation rationnelle de l'énergie solaire. Il présente les différentes notions en relation avec cette source d'énergie. Puis il développe les méthodes de calcu...

Voir tous les livres de Jacques Bernard

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Lorsque les rédacteurs des Evangiles synoptiques écrivent le procès de Jésus devant le Sanhédrin, la cause est entendue : le motif principal de rupture entre le judaïsme et le christianisme tient au fait que Jésus a parlé contre le Temple et s'est présenté lors du procès devant le Sanhédrin comme " le Fils de Dieu " ou " du Béni ", que l'on verra siéger à la droite de la puissance. Ceci a amené le Grand Prêtre à déchirer ses vêtements et à accuser Jésus de blasphème. La condamnation à mort est la conséquence du blasphème. Son exécution sera confiée aux Romains. Depuis, les motifs de scission entre juifs et chrétiens tournent autour de cette accusation. Si le " blasphème " de Jésus n'a pas compromis d'emblée les relations entre juifs et chrétiens, ne faut-il pas se demander si le mot " blasphème " avait, au temps de Jésus, le sens de revendication d'identité divine ou d'usurpation d'un attribut divin que nous lui prêtons aujourd'hui ? En nous situant dans la perspective de l'histoire des religions, nous pourrons considérer ce que ce nouveau regard pourrait infléchir dans les relations entre judaïsme et christianisme comme entre les différentes Eglises qui se réclament du Prophète galiléen.