share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Temps de la peinture, 1938 - 1989

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Temps de la peinture, 1938 - 1989

Le Temps de la peinture, 1938 - 1989

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Temps de la peinture, 1938 - 1989"

« "Celui qui peut dire de quel feu il brûle ne brûle que d'un petit feu", dit Pétrarque. Les pages qui suivent et dont le temps s'étire sur une cinquantaine d'années ne se donnent pas le ridicule d'expliquer le feu. Tout au plus s'efforcent-elles parfois d'en observer la construction, à travers les tâtonnements, au long des âges, des hommes qui voulurent passionnément en être aveuglés. Consumés. » Jean Bazaine (1904-2001) aimait à répéter qu'il venait de naître : c'est que "le temps de la peinture n'est pas celui de l'homme". Le peintre, en effet, naît vieux, quand il est à même d'observer ce feu qui l'aveugle. Commentant la réédition de ses anciens textes (Notes sui la peinture et Exercice de la peinture parus respectivement en 1948 et en 1973, précédés d'articles de « combat »). Jean Bazaine s'inquiétait encore de la démarche de la création artistique. Celle-ci ne tire son sens et sa valeur que d'une incarnation, unique gage d'une spiritualité véritable. A la recherche d'un « impossible », l'oeuvre tient sa raison profonde d'un appel intérieur: si l'acte reconnaît là une unité première, le peintre se doit d'eu tracer les signes essentiels. Plus que d'une esthétique, il s'agit bien ici d'une éthique de la peinture.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 223  pages
  • Dimensions :  1.4cmx10.8cmx17.0cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   Flammarion Paru le
  • Collection : Champs
  • ISBN :  208080037X
  • EAN13 :  9782080800374
  • Classe Dewey :  750.1
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

« "Celui qui peut dire de quel feu il brûle ne brûle que d'un petit feu", dit Pétrarque. Les pages qui suivent et dont le temps s'étire sur une cinquantaine d'années ne se donnent pas le ridicule d'expliquer le feu. Tout au plus s'efforcent-elles parfois d'en observer la construction, à travers les tâtonnements, au long des âges, des hommes qui voulurent passionnément en être aveuglés. Consumés. » Jean Bazaine (1904-2001) aimait à répéter qu'il venait de naître : c'est que "le temps de la peinture n'est pas celui de l'homme". Le peintre, en effet, naît vieux, quand il est à même d'observer ce feu qui l'aveugle. Commentant la réédition de ses anciens textes (Notes sui la peinture et Exercice de la peinture parus respectivement en 1948 et en 1973, précédés d'articles de « combat »). Jean Bazaine s'inquiétait encore de la démarche de la création artistique. Celle-ci ne tire son sens et sa valeur que d'une incarnation, unique gage d'une spiritualité véritable. A la recherche d'un « impossible », l'oeuvre tient sa raison profonde d'un appel intérieur: si l'acte reconnaît là une unité première, le peintre se doit d'eu tracer les signes essentiels. Plus que d'une esthétique, il s'agit bien ici d'une éthique de la peinture.