share_book
Envoyer cet article par e-mail

666, l'Antéchrist

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
666, l'Antéchrist

666, l'Antéchrist

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "666, l'Antéchrist"

Dans l'Apocalypse, saint Jean dépeint ainsi la "Bête" qui doit apparaître à la fin des temps : "Elle fit qu'à tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, on mît une marque sur la main droite ou sur le front, et que nul ne pût acheter ou vendre, s'il n'avait pas la marque du nom de la bête ou le nombre de son nom." Quel est ce nombre ? Le voyant de Patmos l'indique aussitôt : "C'est ici qu'il faut de la finesse ! Que celui qui a de l'intelligence compte le nombre de la bête ; car c'est un nombre d'homme, et ce nombre est 666." Ce marquage est un des projets du Nouvel Ordre Mondial, dont l'auteur montre, en s'appuyant sur des documents solides, qu'il est bel et bien en cours de réalisation. Il doit placer toutes les populations de la planète sous un seul gouvernement, dans les limites d'un seul État, avec une monnaie unique, une nationalité unique, une langue commune, des normes industrielles universelles, un calendrier mondial, etc. L'Ordre international économique doit s'accompagner d'un « politique » et d'un « moral ». Sous les ambitions personnelles, la soif de pouvoir et de richesses des meneurs du jeu, il s'agit d'une entreprise antéchristique une puissance terrestre mettant la main sur les corps et sur les âmes, se substituant à Dieu. On rejoint ainsi saint Jean qui décrit l'affrontement final entre l'Agneau et la Bête sur la plaine d'Armageddon. L'auteur analyse aussi l'évolution actuelle de l'Église, principale puissance spirituelle de ce monde. Le Nouvel Ordre Mondial n'a d'autre ressource que de la détruire, à moins de faire alliance avec elle pour former cette « religion universelle » souhaitée par les groupes internationaux.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 180  pages
  • Dimensions :  1.0cmx13.0cmx22.0cm
  • Poids : 231.3g
  • Editeur :   Le Rocher Paru le
  • Collection : Age du Verseau
  • ISBN :  2268022471
  • EAN13 :  9782268022475
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Dans l'Apocalypse, saint Jean dépeint ainsi la "Bête" qui doit apparaître à la fin des temps : "Elle fit qu'à tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, on mît une marque sur la main droite ou sur le front, et que nul ne pût acheter ou vendre, s'il n'avait pas la marque du nom de la bête ou le nombre de son nom." Quel est ce nombre ? Le voyant de Patmos l'indique aussitôt : "C'est ici qu'il faut de la finesse ! Que celui qui a de l'intelligence compte le nombre de la bête ; car c'est un nombre d'homme, et ce nombre est 666." Ce marquage est un des projets du Nouvel Ordre Mondial, dont l'auteur montre, en s'appuyant sur des documents solides, qu'il est bel et bien en cours de réalisation. Il doit placer toutes les populations de la planète sous un seul gouvernement, dans les limites d'un seul État, avec une monnaie unique, une nationalité unique, une langue commune, des normes industrielles universelles, un calendrier mondial, etc. L'Ordre international économique doit s'accompagner d'un « politique » et d'un « moral ». Sous les ambitions personnelles, la soif de pouvoir et de richesses des meneurs du jeu, il s'agit d'une entreprise antéchristique une puissance terrestre mettant la main sur les corps et sur les âmes, se substituant à Dieu. On rejoint ainsi saint Jean qui décrit l'affrontement final entre l'Agneau et la Bête sur la plaine d'Armageddon. L'auteur analyse aussi l'évolution actuelle de l'Église, principale puissance spirituelle de ce monde. Le Nouvel Ordre Mondial n'a d'autre ressource que de la détruire, à moins de faire alliance avec elle pour former cette « religion universelle » souhaitée par les groupes internationaux.