share_book
Envoyer cet article par e-mail

Jeanne la brodeuse au fil d'or

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Jeanne la brodeuse au fil d'or

Jeanne la brodeuse au fil d'or

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Jeanne la brodeuse au fil d'or"

Entre 1930 et 1950, dans le Forez, aux limites de l'Auvergne, un hommage émouvant aux dernières grenadières à travers le destin de l'une de ces brodeuses. Née en 1927, Jeanne, fillette intelligente et vive, veut devenir institutrice. Son père est maçon, sa mère, grenadière. Chaque jour, celle-ci brode de délicates passementeries au fil d'or ou d'argent, destinées à confectionner les galons des militaires. En 1939, Jeanne choisit d'aider sa mère, l'une des meilleures brodeuses du canton. Alors qu'un nouveau curé, résistant, s'installe au village et qu'un séduisant menuisier-charpentier va faire chavirer le coeur de Jeanne, le métier de grenadière vit ses dernières années... Gérard Georges raconte un métier, une époque avec une sensibilité rare et un respect infini pour ces brodeuses, à qui l'on doit encore l'habit vert des immortels de l'Académie française.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 353  pages
  • Dimensions :  3.4cmx14.0cmx21.8cm
  • Poids : 480.8g
  • Editeur :   Presses De La Cité Paru le
  • Collection : Terres de France
  • ISBN :  2258076099
  • EAN13 :  9782258076099
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Gérard Georges

Le Destin des Renardias

Les combats d'une dynastie de tanneurs auvergnats. Comme beaucoup d'autres artisans de Maringues, bourg renommé dans toute l'Auvergne pour ses cuirs et ses peaux, on est tanneur de père en fils chez les Renardias. Grâce à leur acharnement, ils possèdent en ce milieu du XIXe siècle la tannerie ...

Une terre pour demain

La coexistence tumultueuse d’un vieux paysan auvergnat et d’une famille britannique en quête d’une nouvelle vie… Au fin fond de la Combraille, le hameau de Garachou ne compte plus qu’un dernier habitant : Ferdinand Pélissier.  Avec pour unique compagnie sa chienne Gamine, Ferdinand, hir...

La Demoiselle aux fleurs sauvages

En Auvergne, durant la seconde moitié du XVIIIe siècle, la chronique d'une famille de la noblesse locale et du quotidien des villageois, à travers le destin de Namadie, la " demoiselle aux fleurs sauvages ". Au château de Portabéraud, dans la région de Riom, la famille du baron Gabriel Mercier...

Voir tous les livres de Gérard Georges

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Entre 1930 et 1950, dans le Forez, aux limites de l'Auvergne, un hommage émouvant aux dernières grenadières à travers le destin de l'une de ces brodeuses. Née en 1927, Jeanne, fillette intelligente et vive, veut devenir institutrice. Son père est maçon, sa mère, grenadière. Chaque jour, celle-ci brode de délicates passementeries au fil d'or ou d'argent, destinées à confectionner les galons des militaires. En 1939, Jeanne choisit d'aider sa mère, l'une des meilleures brodeuses du canton. Alors qu'un nouveau curé, résistant, s'installe au village et qu'un séduisant menuisier-charpentier va faire chavirer le coeur de Jeanne, le métier de grenadière vit ses dernières années... Gérard Georges raconte un métier, une époque avec une sensibilité rare et un respect infini pour ces brodeuses, à qui l'on doit encore l'habit vert des immortels de l'Académie française.