share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'athéisme nous interroge : Beauvoir, Camus, Gide, Sartre

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'athéisme nous interroge : Beauvoir, Camus, Gide, Sartre

L'athéisme nous interroge : Beauvoir, Camus, Gide, Sartre

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'athéisme nous interroge : Beauvoir, Camus, Gide, Sartre"

À travers les quatre ouvrages ici rassemblés, l'athéisme nous interroge. L'athéisme nous interroge et non prioritairement l'inverse, aimerions-nous aussitôt ajouter. Car c'est bien l'athéisme, les convictions qui l'animent, sa raison d'être, ce qui fonde sa légitimité, qui " nous " interroge. [...] L'athéisme n'est pas seulement chez Gagnebin ce qui donne du grain à moudre à des théologiens en manque de stimulation, il est ce qui purifie la foi chrétienne elle-même. Et la confrontant à autre chose, l'athéisme relativise la foi dans ses énoncés dogmatiques et ses pratiques ; il la libère ainsi de l'esprit d'orthodoxie qui trop souvent l'étrangle. En l'appelant à plus de justesse doctrinale, l'athéisme sauve aussi la foi de l'obscurantisme qui l'étouffe. En dénonçant ses chimères et ses faux dieux, il la renvoie à l'Évangile lui-même, par-delà les institutions chrétiennes et ecclésiales ; il y a bien en effet, comme le signale le titre d'un livre de Berdiaeff, la Dignité du christianisme et l'indignité des chrétiens. Extrait de Raphaël Picon.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 409  pages
  • Dimensions :  3.4cmx13.6cmx22.4cm
  • Poids : 1020.6g
  • Editeur :   Van Dieren Paru le
  • ISBN :  2911087704
  • EAN13 :  9782911087707
  • Classe Dewey :  200
  • Langue : Français

D'autres livres de Laurent Gagnebin

Le protestantisme : La foi insoumise

Dans le protestantisme, Dieu n'appartient à personne ; aucune Eglise ne peut l'infléchir, aucun dogme ne peut parler en son nom. En affirmant que Dieu seul est Dieu et que sa grâce demeure inconditionnelle, cette religion relativise toute institution ecclésiale et toute doctrine religieuse ; ...

Voir tous les livres de Laurent Gagnebin

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

À travers les quatre ouvrages ici rassemblés, l'athéisme nous interroge. L'athéisme nous interroge et non prioritairement l'inverse, aimerions-nous aussitôt ajouter. Car c'est bien l'athéisme, les convictions qui l'animent, sa raison d'être, ce qui fonde sa légitimité, qui " nous " interroge. [...] L'athéisme n'est pas seulement chez Gagnebin ce qui donne du grain à moudre à des théologiens en manque de stimulation, il est ce qui purifie la foi chrétienne elle-même. Et la confrontant à autre chose, l'athéisme relativise la foi dans ses énoncés dogmatiques et ses pratiques ; il la libère ainsi de l'esprit d'orthodoxie qui trop souvent l'étrangle. En l'appelant à plus de justesse doctrinale, l'athéisme sauve aussi la foi de l'obscurantisme qui l'étouffe. En dénonçant ses chimères et ses faux dieux, il la renvoie à l'Évangile lui-même, par-delà les institutions chrétiennes et ecclésiales ; il y a bien en effet, comme le signale le titre d'un livre de Berdiaeff, la Dignité du christianisme et l'indignité des chrétiens. Extrait de Raphaël Picon.