share_book
Envoyer cet article par e-mail

Lazard Frères: Banquiers des Deux Mondes (1848-1939)

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Lazard Frères: Banquiers des Deux Mondes (1848-1939)

Lazard Frères: Banquiers des Deux Mondes (1848-1939)

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Lazard Frères: Banquiers des Deux Mondes (1848-1939)"

Lazard Frères, c’est un nom, une réputation et un mystère. Grâce aux archives de la banque, ici ouvertes pour la première fois et sans doute refermées longtemps, Guy de Rougemont a écrit une histoire de famille devenue, trois générations plus tard, une « success story ». Tout commence sous la monarchie de Juillet quand deux jeunes Lorrains partent tenter leur chance à La Nouvelle-Orléans puis à San Francisco, happés par la folie de la ruée vers l’or. Ils étaient merciers ; trente-cinq ans plus tard, ils créent la première banque privée internationale d’origine française ; cinquante ans après, entre ses sièges à New York, Londres et Paris, Lazard Frères orchestre discrètement les flux de capitaux ou les règlements intervenus après 1918 et mène les batailles monétaires entre trois empires. Lazard, côté jardin, c’est aussi, dans la discrétion la plus complète, l’histoire de « connaisseurs », autant mécènes que collectionneurs, capables avec David David-Weill d’orchestrer la sauvegarde de chefs-d’œuvre menacés par la guerre. Sur tout cela, les archives familiales et celles de la maison Lazard lèvent un coin de voile. Guy de Rougemont, diplômé de l’Université de Californie, publie ici son premier ouvrage.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 558  pages
  • Dimensions :  3.4cmx15.2cmx23.0cm
  • Poids : 1519.5g
  • Editeur :   Fayard Paru le
  • Collection : Divers Histoire
  • ISBN :  2213661251
  • EAN13 :  9782213661254
  • Classe Dewey :  330
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Lazard Frères, c’est un nom, une réputation et un mystère. Grâce aux archives de la banque, ici ouvertes pour la première fois et sans doute refermées longtemps, Guy de Rougemont a écrit une histoire de famille devenue, trois générations plus tard, une « success story ». Tout commence sous la monarchie de Juillet quand deux jeunes Lorrains partent tenter leur chance à La Nouvelle-Orléans puis à San Francisco, happés par la folie de la ruée vers l’or. Ils étaient merciers ; trente-cinq ans plus tard, ils créent la première banque privée internationale d’origine française ; cinquante ans après, entre ses sièges à New York, Londres et Paris, Lazard Frères orchestre discrètement les flux de capitaux ou les règlements intervenus après 1918 et mène les batailles monétaires entre trois empires. Lazard, côté jardin, c’est aussi, dans la discrétion la plus complète, l’histoire de « connaisseurs », autant mécènes que collectionneurs, capables avec David David-Weill d’orchestrer la sauvegarde de chefs-d’œuvre menacés par la guerre. Sur tout cela, les archives familiales et celles de la maison Lazard lèvent un coin de voile. Guy de Rougemont, diplômé de l’Université de Californie, publie ici son premier ouvrage.