share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'épître à Loti

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'épître à Loti

L'épître à Loti

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'épître à Loti"

" Loti ? Quand as-tu rencontré la mer ? J'écris : la Mer, avec majuscule, le Grand Océan ; non cette surface d'eau molle, presque impotente qui frange le pays saintongeais, et dont l'émiettement d'îles - île Madame, île d'Aix, île d'Oléron, plus haut île de Ré - achève d'aspirer les forces. Ton premier rendez-vous avec la mer, Loti, est un " bref et lugubre tête-à-tête " lors d'une saison de plage près de Royan. Tu as cinq ans, peut-être six. As-tu acquis là, comme tu le prétends, la certitude de ta vocation maritime ? Rien n'est moins sûr. Le pinceau est complaisant qui fait le portrait de l'artiste. Tout homme arrivé connaît la tentation de retoucher son passé, couvrant ses fautes d'une ombre bienvenue, rehaussant ses mérites avec une valeur claire, projetant sur ses moindres actes une lumière d'ensemble qui unit tout : voilà comment une vie devient destin sous 1'oei1 indulgent du mémorialiste. Je n'y crois pas... "

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 130  pages
  • Dimensions :  1.4cmx13.4cmx18.6cm
  • Poids : 181.4g
  • Editeur :   L'escampette Paru le
  • Collection : Autres ciels
  • ISBN :  2914387229
  • EAN13 :  9782914387224
  • Classe Dewey :  843.8
  • Langue : Français

D'autres livres de Olivier Bleys

Semper Augustus

Années 1630. Cornelis Van Deruick, un marchand de tissus veuf et sans le sou, part chercher fortune en Amérique. Il laisse ses quatre enfants à la garde de l'aîné, Wilhem, et leur assure la protection de Paulus van Bereysten, négociant en fleurs puissant et redouté. La Hollande est alors [...

Canisse

D'un bout à l'autre de l'univers, les vaillants gardes-pêche de l'Unité livrent une guerre sans merci aux braconniers pilleurs d'océans. Xhan était l'un des meilleurs. Mais le voici mis d'office à la retraite, et sa vie perd tout son sens. Un jour, pourtant, un inconnu lui parle d'un poisson n...

Voir tous les livres de Olivier Bleys

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

" Loti ? Quand as-tu rencontré la mer ? J'écris : la Mer, avec majuscule, le Grand Océan ; non cette surface d'eau molle, presque impotente qui frange le pays saintongeais, et dont l'émiettement d'îles - île Madame, île d'Aix, île d'Oléron, plus haut île de Ré - achève d'aspirer les forces. Ton premier rendez-vous avec la mer, Loti, est un " bref et lugubre tête-à-tête " lors d'une saison de plage près de Royan. Tu as cinq ans, peut-être six. As-tu acquis là, comme tu le prétends, la certitude de ta vocation maritime ? Rien n'est moins sûr. Le pinceau est complaisant qui fait le portrait de l'artiste. Tout homme arrivé connaît la tentation de retoucher son passé, couvrant ses fautes d'une ombre bienvenue, rehaussant ses mérites avec une valeur claire, projetant sur ses moindres actes une lumière d'ensemble qui unit tout : voilà comment une vie devient destin sous 1'oei1 indulgent du mémorialiste. Je n'y crois pas... "