share_book
Envoyer cet article par e-mail

Pérégrin d'Opole (vers 1260-vers 1330) : Un prédicateur dominicain à l'apogée de la chrétienté médiévale

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Pérégrin d'Opole (vers 1260-vers 1330) : Un prédicateur dominicain à l'apogée de la chrétienté médiévale

Pérégrin d'Opole (vers 1260-vers 1330) : Un prédicateur dominicain à l'apogée de la chrétienté médiévale

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Pérégrin d'Opole (vers 1260-vers 1330) : Un prédicateur dominicain..."

Le frère prêcheur Pérégrin d'Opole, qui a passé l'essentiel de son existence dans les couvents de Raciborz et de Wroclaw, en Silésie, nous a laissé un recueil de 128 sermons en latin, rédigés pour l'essentiel entre 1297 et 1304. Ces allocutions " du temps et des saints ", brèves et bien calibrées, destinées à servir de modèles à ses confrères dominicains et à l'ensemble du clergé, ont connu une diffusion européenne à la fin du Moyen Age. Elles constituent, avec la Légende dorée du dominicain génois Jacques de Voragine (mort en 1298), un bel exemple de la standardisation du discours religieux à la fin du XIIIe siècle, à des fins d'efficacité pastorale. Nourri de l'Ecriture Sainte, dont il excelle à extraire les différents sens, narrateur habile quoique peu original, Pérégrin d'Opole cherche à inculquer le modèle de christianisme issu du concile de Latran IV de 1215, dont les piliers sont la messe dominicale, la confession annuelle et la communion pascale. En dominicain attaché aux valeurs et aux idéaux de son ordre, il se pose en défenseur de l'orthodoxie catholique, face aux païens, aux infidèles, aux juifs et aux hérétiques. En vif contraste avec la grande majorité des clercs de son époque, il défend la cause des femmes et célèbre leurs mérites dans le domaine spirituel. Pour faire passer son message, Pérégrin d'Opole ménage à ses auditeurs et à ses lecteurs de précieuses échappées sur la vie quotidienne, la société, la justice et le champ politique. Il dresse ainsi, au fil de ses sermons, face à la cathédrale de pierre des architectes, une cathédrale mentale faite de citations bibliques, de variations allégoriques, de récits exemplaires et d'observations empiriques. Quoique moins grandiose, sa cosmovision supporte la comparaison avec " l'idéologie sociale complète " et la " mise en ordre générale de la société " échafaudées à la même époque par les dominicains et la cour angevine de Naples.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 218  pages
  • Dimensions :  1.8cmx15.4cmx24.0cm
  • Poids : 322.1g
  • Editeur :   Pu Rennes Paru le
  • Collection : Histoire
  • ISBN :  2753506051
  • EAN13 :  9782753506053
  • Classe Dewey :  271.202
  • Langue : Français

D'autres livres de Hervé Martin

Les Mentalités médiévales, tome 2

J'ai choisi de prolonger la réflexion entreprise dans " Mentalités Médiévales I " sur les représentations collectives au Moyen Age, entre le XIe et le XVe siècle. J'ai sélectionné à cette fin cinq thèmes dont l'approche a été récemment renouvelée. Les groupes humains ont noué avec les...

Voir tous les livres de Hervé Martin

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Le frère prêcheur Pérégrin d'Opole, qui a passé l'essentiel de son existence dans les couvents de Raciborz et de Wroclaw, en Silésie, nous a laissé un recueil de 128 sermons en latin, rédigés pour l'essentiel entre 1297 et 1304. Ces allocutions " du temps et des saints ", brèves et bien calibrées, destinées à servir de modèles à ses confrères dominicains et à l'ensemble du clergé, ont connu une diffusion européenne à la fin du Moyen Age. Elles constituent, avec la Légende dorée du dominicain génois Jacques de Voragine (mort en 1298), un bel exemple de la standardisation du discours religieux à la fin du XIIIe siècle, à des fins d'efficacité pastorale. Nourri de l'Ecriture Sainte, dont il excelle à extraire les différents sens, narrateur habile quoique peu original, Pérégrin d'Opole cherche à inculquer le modèle de christianisme issu du concile de Latran IV de 1215, dont les piliers sont la messe dominicale, la confession annuelle et la communion pascale. En dominicain attaché aux valeurs et aux idéaux de son ordre, il se pose en défenseur de l'orthodoxie catholique, face aux païens, aux infidèles, aux juifs et aux hérétiques. En vif contraste avec la grande majorité des clercs de son époque, il défend la cause des femmes et célèbre leurs mérites dans le domaine spirituel. Pour faire passer son message, Pérégrin d'Opole ménage à ses auditeurs et à ses lecteurs de précieuses échappées sur la vie quotidienne, la société, la justice et le champ politique. Il dresse ainsi, au fil de ses sermons, face à la cathédrale de pierre des architectes, une cathédrale mentale faite de citations bibliques, de variations allégoriques, de récits exemplaires et d'observations empiriques. Quoique moins grandiose, sa cosmovision supporte la comparaison avec " l'idéologie sociale complète " et la " mise en ordre générale de la société " échafaudées à la même époque par les dominicains et la cour angevine de Naples.