share_book
Envoyer cet article par e-mail

Ouvert à l'inconnu : Entretiens à Delphes

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Ouvert à l'inconnu : Entretiens à Delphes

Ouvert à l'inconnu : Entretiens à Delphes

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Ouvert à l'inconnu : Entretiens à Delphes"

Jean Klein nous invite, à travers ce recueil d'entretiens, à découvrir notre vraie nature. Il nous amène à la compréhension de ce que nous sommes, la conscience sans objet. Il est un des rares maîtres par sa claire vision à apporter les éléments indispensables pour vivre sciemment cette compréhension et l'intégrer dans l'expérience quotidienne. Cet enseignement - l'advaïta ou non-dualité - n'est pas une expérience mystique, une religion, ni un système, mais le résultat de l'expérience directe de la réalité. " C'est simplement la vérité " dira-t-il. Pour cela nous devons être libre de celui qui pense, libre de la personne, parce qu'il n'y a pas de penseur. Le mental ne peut comprendre que ce qui lui est inhérent, il ne peut comprendre ce qui est au delà de lui, l'intemporelle présence. Le mental doit s'épuiser, arriver à son terme, dira Jean Klein. La vérité transcende le mental. "Lorsque le mental est libre du savoir et de l'anticipation, il est ouvert à l'inconnu, disponible à la toute possibilité ". Jean Klein avait introduit également dans son enseignement l'approche corporelle. Il disait : " pour pouvoir dire je ne suis pas le corps, les sens et le mental, il faut connaître exactement la nature de ce que vous n'êtes pas ; aussi la recherche de soi et l'exploration du corps sont importantes ". Pour lui, le comportement de celui qui est établi dans sa véritable nature est tout à fait semblable à celui d'autres hommes. Mais il accomplit tout ce qu'il doit accomplir d'un point de vue impersonnel, dans une détente absolue. L'homme éveillé vit ainsi dans un ultime contentement et dans la joie permanente. Telle est la perspective que développe cet ouvrage.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 154  pages
  • Dimensions :  1.8cmx13.6cmx20.8cm
  • Poids : 222.3g
  • Editeur :   Accarias Paru le
  • Collection : ARTICLES SANS C
  • ISBN :  2863161725
  • EAN13 :  9782863161722
  • Classe Dewey :  158.092
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean Klein

Qui suis-je ?

Soyez conscient que la peur n'est pas effrayante. Le mot " peur " est puissant. Dès que vous le prononcez, il provoque un changement neurochimique. Donc, abandonnez le concept de peur et vous vous trouverez face à la perception, face à la sensation.En termes pratiques, lorsque vous faites face...

La Joie Sans Objet - L'ultime réalité

Jean Klein (1912-1998) est un des plus grands maîtres spirituels du XXe siècle. Son enseignement, inspiré par la tradition indienne de l'Advaita-Vedânta, a largement contribué à ouvrir la sensibilité occidentale à la non-dualité et à l'éveil. On ne saurait classer dans aucune [....]...

Transmettre la lumière

Ce livre testament repose sur les derniers entretiens qui ont réuni Jean Klein, ses élèves et ses amis, tant aux Etats-Unis qu'en Europe. Jean Klein dispense un enseignement de la sagesse orientale adapté à notre temps. tout en transmettant une riche expérience de l'existence. Ces [....]...

La conscience et le monde

Nous ne nous connaissons qu'en relation à quelque chose. Nous ne connaissons qu'un "je" qualifié. Ce livre concerne le "je suis" antérieur à toute qualification, ce que nous sommes avant l'intervention de l'esprit ; c'est-à-dire notre vraie nature, notre vérité, une vérité qui n'a rien [...

Voir tous les livres de Jean Klein

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Jean Klein nous invite, à travers ce recueil d'entretiens, à découvrir notre vraie nature. Il nous amène à la compréhension de ce que nous sommes, la conscience sans objet. Il est un des rares maîtres par sa claire vision à apporter les éléments indispensables pour vivre sciemment cette compréhension et l'intégrer dans l'expérience quotidienne. Cet enseignement - l'advaïta ou non-dualité - n'est pas une expérience mystique, une religion, ni un système, mais le résultat de l'expérience directe de la réalité. " C'est simplement la vérité " dira-t-il. Pour cela nous devons être libre de celui qui pense, libre de la personne, parce qu'il n'y a pas de penseur. Le mental ne peut comprendre que ce qui lui est inhérent, il ne peut comprendre ce qui est au delà de lui, l'intemporelle présence. Le mental doit s'épuiser, arriver à son terme, dira Jean Klein. La vérité transcende le mental. "Lorsque le mental est libre du savoir et de l'anticipation, il est ouvert à l'inconnu, disponible à la toute possibilité ". Jean Klein avait introduit également dans son enseignement l'approche corporelle. Il disait : " pour pouvoir dire je ne suis pas le corps, les sens et le mental, il faut connaître exactement la nature de ce que vous n'êtes pas ; aussi la recherche de soi et l'exploration du corps sont importantes ". Pour lui, le comportement de celui qui est établi dans sa véritable nature est tout à fait semblable à celui d'autres hommes. Mais il accomplit tout ce qu'il doit accomplir d'un point de vue impersonnel, dans une détente absolue. L'homme éveillé vit ainsi dans un ultime contentement et dans la joie permanente. Telle est la perspective que développe cet ouvrage.