share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'Esprit sans visage et sans voix : Brève histoire de la théologie du Saint-Esprit

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'Esprit sans visage et sans voix : Brève histoire de la théologie du Saint-Esprit

L'Esprit sans visage et sans voix : Brève histoire de la théologie du Saint-Esprit

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'Esprit sans visage et sans voix : Brève histoire de la théologie du Saint-Esprit"

Comment le croyant peut-il se représenter la personne de l'Esprit dans le concert de la Trinité ? Celui-ci n'est qu'à peine le partenaire d'une prière dans la liturgie, qui ramène tout au Père, tout en faisant la concession de certaines prières adressées au Fils. Les prières de l'Eglise adressées à l'Esprit sont tardives : Veni Creator Spiritus ! ou Veni Sancte Spiritus ! Cette difficulté est révélatrice d'un problème théologique. L'Esprit Saint est révélé et enseigné comme la troisième " personne " de la Trinité. Mais si nous voyons bien en quoi le Père et le Fils peuvent être des " personnes ", des partenaires vivants de notre foi et de notre prière, nous nous trouvons démunis à l'égard de l'Esprit. Que dit-on vraiment quand on affirme que l'Esprit est une personne ?

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 118  pages
  • Dimensions :  1.0cmx14.0cmx20.8cm
  • Poids : 158.8g
  • Editeur :   Desclée De Brouwer Paru le
  • Collection : THEOLOGIE
  • ISBN :  2220061302
  • EAN13 :  9782220061306
  • Classe Dewey :  231.3
  • Langue : Français

D'autres livres de Bernard Sesboüé

Christ, Seigneur et Fils de Dieu

Dans son livre Comment Jésus est devenu Dieu, Frédéric Lenoir exprime ses convictions sur l'identité de la personne de Jésus de Nazareth. Pourquoi lui "répondre"? Parce qu'il donne à penser que l'Eglise avait finalement décidé de la divinité du Christ au IVe siècle sous la pression des...

Pédagogie du Christ : Eléments de christologie fondamentale

En s'inspirant de la pédagogie du Christ dans les évangiles, ce livre entend proposer un accès à la foi au Christ. Il décrit d'abord la lente genèse de la foi en jésus chez ses disciples, à travers le long compagnonnage qui les conduit à l'épreuve de la croix et à la joie de sa résurrect...

Voir tous les livres de Bernard Sesboüé

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Comment le croyant peut-il se représenter la personne de l'Esprit dans le concert de la Trinité ? Celui-ci n'est qu'à peine le partenaire d'une prière dans la liturgie, qui ramène tout au Père, tout en faisant la concession de certaines prières adressées au Fils. Les prières de l'Eglise adressées à l'Esprit sont tardives : Veni Creator Spiritus ! ou Veni Sancte Spiritus ! Cette difficulté est révélatrice d'un problème théologique. L'Esprit Saint est révélé et enseigné comme la troisième " personne " de la Trinité. Mais si nous voyons bien en quoi le Père et le Fils peuvent être des " personnes ", des partenaires vivants de notre foi et de notre prière, nous nous trouvons démunis à l'égard de l'Esprit. Que dit-on vraiment quand on affirme que l'Esprit est une personne ?