share_book
Envoyer cet article par e-mail

La géométrie des émotions : Les esthétiques scientifiques de l'architecture en France, 1860-1950

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La géométrie des émotions : Les esthétiques scientifiques de l'architecture en France, 1860-1950

La géométrie des émotions : Les esthétiques scientifiques de l'architecture en France, 1860-1950

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La géométrie des émotions : Les esthétiques scientifiques de..."

A une époque où l'esthétique française affine son statut de discipline scientifique. les architectes convoquent à leur tour un ensemble aux frontières mouvantes, articulant physiologie sensorielle, psychologie ou sociologie, et perméable à des courants plus ésotériques. Jusqu'où ces savoirs guident-ils le projet d'une rationalisation des états affectifs engendrés par l'environnement bâti ? Comment s'ajustent-ils aux débats doctrinaux qui traversent le champ architectural ? De César Daly à André Lurçat, cet ouvrage propose d'explorer ces tentatives visant à fonder une science de l'esthétique architecturale. De l'éclectisme stylistique au purisme géométrique, l'hypothèse d'un vocabulaire émotif de l'architecture se décline à partir de modélisations variées des processus de perception : associationnisme, théories de l'empathie ou conceptions mécanistes. Se construisent autant de méthodes d'analyse formelle, qui tendent à réduire l'architecture à des composantes géométriques. L'ouvrage révèle des continuités inattendues, entre culture beaux-arts et mouvement moderne ; il met également en évidence les porosités des théories architecturales aux imaginaires scientifiques de leur temps.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 271  pages
  • Dimensions :  1.6cmx21.8cmx23.8cm
  • Poids : 662.2g
  • Editeur :   Editions Mardaga Paru le
  • Collection : ARCHI HIST PROJ
  • ISBN :  2804700453
  • EAN13 :  9782804700454
  • Classe Dewey :  720
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

A une époque où l'esthétique française affine son statut de discipline scientifique. les architectes convoquent à leur tour un ensemble aux frontières mouvantes, articulant physiologie sensorielle, psychologie ou sociologie, et perméable à des courants plus ésotériques. Jusqu'où ces savoirs guident-ils le projet d'une rationalisation des états affectifs engendrés par l'environnement bâti ? Comment s'ajustent-ils aux débats doctrinaux qui traversent le champ architectural ? De César Daly à André Lurçat, cet ouvrage propose d'explorer ces tentatives visant à fonder une science de l'esthétique architecturale. De l'éclectisme stylistique au purisme géométrique, l'hypothèse d'un vocabulaire émotif de l'architecture se décline à partir de modélisations variées des processus de perception : associationnisme, théories de l'empathie ou conceptions mécanistes. Se construisent autant de méthodes d'analyse formelle, qui tendent à réduire l'architecture à des composantes géométriques. L'ouvrage révèle des continuités inattendues, entre culture beaux-arts et mouvement moderne ; il met également en évidence les porosités des théories architecturales aux imaginaires scientifiques de leur temps.