share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le jour d'après... : Sans réduction des inégalités, pas de sortie de crise !

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le jour d'après... : Sans réduction des inégalités, pas de sortie de crise !

Le jour d'après... : Sans réduction des inégalités, pas de sortie de crise !

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le jour d'après... : Sans réduction des inégalités, pas de sortie de crise !"

Les ondes de choc provoquées par la crise ne font que commencer, prévient Robert Reich. Même si, de l'avis général, le séisme qui a ébranlé la finance internationale en 2008 est maintenant derrière nous, l'auteur affronte LA question qui mérite d'être posée : que se passera-t-il ensuite ? C'est à une magistrale et subversive relecture des mécanismes qui ont conduit le monde à la crise que nous invite ici Robert Reich, figure incontournable du débat aux Etats-Unis. Dans cet ouvrage qui arrive à point nommé, il met en cause la concentration toujours plus forte des richesses entre les mains d'un petit nombre, contraignant la classe moyenne à s'endetter pour maintenir son niveau de vie. Reich nous interpelle tant qu'il est encore temps: nous devons nous défier des mesures de sortie de crise timorées, impressionnistes et de courte portée ! Il faut oser les réformes sociales de profondeur qui pourront, seules, nous sortir du marasme dans lequel nous nous débattons encore, à l'instar de ce qui se passe aux Etats-Unis.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 208  pages
  • Dimensions :  1.8cmx14.0cmx21.8cm
  • Poids : 281.2g
  • Editeur :   Vuibert Paru le
  • Collection : SIGNATURE
  • ISBN :  2311004336
  • EAN13 :  9782311004335
  • Classe Dewey :  330
  • Langue : Français

D'autres livres de Robert Reich

Supercapitalisme

Et Si le capitalisme d'aujourd'hui signait l'arrêt de mort à petit feu de la démocratie ? Le capitalisme du milieu du XXe siècle s'est transformé en "capitalisme global", quia lui-même évolué en "supercapitalisme". Mais alors que ce supercapitalisme permet d'agrandir encore le gâteau écono...

Prix : 300 DH

Voir tous les livres de Robert Reich

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Les ondes de choc provoquées par la crise ne font que commencer, prévient Robert Reich. Même si, de l'avis général, le séisme qui a ébranlé la finance internationale en 2008 est maintenant derrière nous, l'auteur affronte LA question qui mérite d'être posée : que se passera-t-il ensuite ? C'est à une magistrale et subversive relecture des mécanismes qui ont conduit le monde à la crise que nous invite ici Robert Reich, figure incontournable du débat aux Etats-Unis. Dans cet ouvrage qui arrive à point nommé, il met en cause la concentration toujours plus forte des richesses entre les mains d'un petit nombre, contraignant la classe moyenne à s'endetter pour maintenir son niveau de vie. Reich nous interpelle tant qu'il est encore temps: nous devons nous défier des mesures de sortie de crise timorées, impressionnistes et de courte portée ! Il faut oser les réformes sociales de profondeur qui pourront, seules, nous sortir du marasme dans lequel nous nous débattons encore, à l'instar de ce qui se passe aux Etats-Unis.