share_book
Envoyer cet article par e-mail

La Nature dans la physique contemporaine

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La Nature dans la physique contemporaine

La Nature dans la physique contemporaine

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La Nature dans la physique contemporaine"

" La nature dans la physique contemporaine " éclaire le rapport nouveau entre la philosophie et les sciences physiques, depuis que des concepts clés de la philosophie ont été bouleversés par la mécanique quantique. L'ouvrage rassemble trois conférences de Werner Heisenberg, prononcées en 1949, 1952 et 1953. " Les rapports entre la culture humaniste, les sciences de la nature et l'Occident " traite du rapport entre le " questionnement à partir des principes " et la pratique empirique et pose le primat des valeurs de l'esprit sur les valeurs matérielles ; " Physique de l'atome et loi de la causalité " montre la nécessité de redéfinir la notion de causalité suite à la substitution par la physique du concept de loi statistique à celui de " loi de la nature ". Mais c'est la conférence sur " La nature dans la physique contemporaine " qui marque l'importance de l'ouvrage, puisqu'elle traite de la technique en termes nouveaux, non plus en la comprenant comme une science " appliquée " et notamment comme une " bonne " ou une " mauvaise " application d'une science qui serait elle-même " bonne " -, mais comme un processus autonome à l'échelle de la planète, un processus ni " bon " ni " mauvais " pris isolément, mais susceptible de présenter un " danger " qu'il convient d'évaluer. Cette conférence nourrira les réflexions de Heidegger dans La question de la technique. Ce dialogue entre science et philosophie - d'Heisenberg, Heidegger disait qu'il pensait " en philosophe " - tranche les positions. Pour Heidegger, l'essence de la science, c'est l'essence de la technique, arraisonnement de la nature auquel l'homme n'a pas sa part tant il obéit au destin. Pour Heisenberg, dès lors que la physique pense en termes non plus d'une réalité objective qui existerait indépendamment de l'homme, mais d'événements et de processus, l'homme cesse d'avoir le privilège du spectateur, pour devenir à chaque instant acteur " dans le théâtre de la vie ". En ce sens, irrémédiablement, " les sciences de la nature présupposent toujours l'homme ".

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 329  pages
  • Dimensions :  1.6cmx10.8cmx17.0cm
  • Poids : 81.6g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Folio
  • ISBN :  2070409759
  • EAN13 :  9782070409754
  • Classe Dewey :  530.01
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

" La nature dans la physique contemporaine " éclaire le rapport nouveau entre la philosophie et les sciences physiques, depuis que des concepts clés de la philosophie ont été bouleversés par la mécanique quantique. L'ouvrage rassemble trois conférences de Werner Heisenberg, prononcées en 1949, 1952 et 1953. " Les rapports entre la culture humaniste, les sciences de la nature et l'Occident " traite du rapport entre le " questionnement à partir des principes " et la pratique empirique et pose le primat des valeurs de l'esprit sur les valeurs matérielles ; " Physique de l'atome et loi de la causalité " montre la nécessité de redéfinir la notion de causalité suite à la substitution par la physique du concept de loi statistique à celui de " loi de la nature ". Mais c'est la conférence sur " La nature dans la physique contemporaine " qui marque l'importance de l'ouvrage, puisqu'elle traite de la technique en termes nouveaux, non plus en la comprenant comme une science " appliquée " et notamment comme une " bonne " ou une " mauvaise " application d'une science qui serait elle-même " bonne " -, mais comme un processus autonome à l'échelle de la planète, un processus ni " bon " ni " mauvais " pris isolément, mais susceptible de présenter un " danger " qu'il convient d'évaluer. Cette conférence nourrira les réflexions de Heidegger dans La question de la technique. Ce dialogue entre science et philosophie - d'Heisenberg, Heidegger disait qu'il pensait " en philosophe " - tranche les positions. Pour Heidegger, l'essence de la science, c'est l'essence de la technique, arraisonnement de la nature auquel l'homme n'a pas sa part tant il obéit au destin. Pour Heisenberg, dès lors que la physique pense en termes non plus d'une réalité objective qui existerait indépendamment de l'homme, mais d'événements et de processus, l'homme cesse d'avoir le privilège du spectateur, pour devenir à chaque instant acteur " dans le théâtre de la vie ". En ce sens, irrémédiablement, " les sciences de la nature présupposent toujours l'homme ".