share_book
Envoyer cet article par e-mail

Histoire du naturisme : Le mythe du retour à la nature

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Histoire du naturisme : Le mythe du retour à la nature

Histoire du naturisme : Le mythe du retour à la nature

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Histoire du naturisme : Le mythe du retour à la nature"

Intimement liée aux mythes de la décadence et de la dégénération de l'homme moderne, la thématique du retour à la nature joue, dans l'histoire de l'industrialisation et de l'urbanisation des sociétés occidentales, un rôle que l'on ne peut négliger. Parmi les expériences et les réalisations qu'elle a pu susciter, les programmes naturistes de réforme des modes de vie, qui apparaissent en France dans la dernière décennie du XIXe siècle, occupent une place particulière en raison de la variété des milieux sociaux qu'ils concernent et de la diversité des formes par lesquelles se manifeste leur ambition régénératrice. C'est à la genèse de ces programmes, aux enjeux culturels et sociaux de leur formulation, aux types d'organisations et aux normes de comportement auxquels ils donnent naissance qu'est consacré cet ouvrage. Il s'agit moins ici de suivre les péripéties de la vie des associations naturistes que de chercher les raisons pour lesquelles, entre la Belle Époque et les années trente, la modernité urbaine et industrielle a pu être considérée comme responsable d'un déclin qui rendait nécessaire la régénération de l'homme et de la société par le retour à la nature. L'histoire du naturisme nous offre ainsi un point d'observation pour tenter de comprendre comment une croyance, partagée par des individus venus d'horizons différents, peut produire un imaginaire collectif et susciter la formation de groupements au sein desquels s'inaugurent de nouvelles normes et de nouvelles pratiques sociales.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 380  pages
  • Dimensions :  3.0cmx15.6cmx23.6cm
  • Poids : 580.6g
  • Editeur :   Pu Rennes Paru le
  • Collection : Histoire
  • ISBN :  2753500207
  • EAN13 :  9782753500204
  • Classe Dewey :  613.19
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Intimement liée aux mythes de la décadence et de la dégénération de l'homme moderne, la thématique du retour à la nature joue, dans l'histoire de l'industrialisation et de l'urbanisation des sociétés occidentales, un rôle que l'on ne peut négliger. Parmi les expériences et les réalisations qu'elle a pu susciter, les programmes naturistes de réforme des modes de vie, qui apparaissent en France dans la dernière décennie du XIXe siècle, occupent une place particulière en raison de la variété des milieux sociaux qu'ils concernent et de la diversité des formes par lesquelles se manifeste leur ambition régénératrice. C'est à la genèse de ces programmes, aux enjeux culturels et sociaux de leur formulation, aux types d'organisations et aux normes de comportement auxquels ils donnent naissance qu'est consacré cet ouvrage. Il s'agit moins ici de suivre les péripéties de la vie des associations naturistes que de chercher les raisons pour lesquelles, entre la Belle Époque et les années trente, la modernité urbaine et industrielle a pu être considérée comme responsable d'un déclin qui rendait nécessaire la régénération de l'homme et de la société par le retour à la nature. L'histoire du naturisme nous offre ainsi un point d'observation pour tenter de comprendre comment une croyance, partagée par des individus venus d'horizons différents, peut produire un imaginaire collectif et susciter la formation de groupements au sein desquels s'inaugurent de nouvelles normes et de nouvelles pratiques sociales.