share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les fiancées sont froides ; Le Grand Coucher ; Les Mamantes

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les fiancées sont froides ; Le Grand Coucher ; Les Mamantes

Les fiancées sont froides ; Le Grand Coucher ; Les Mamantes

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les fiancées sont froides ; Le Grand Coucher ; Les Mamantes"

L'intrigue des Fiancées sont froides se déroule dans les années 1820-1830 sur les rivages de la Baltique, où un hussard déserte pour avoir enfreint les règles de son corps en se fiançant. Il devient écrivain public. Soutenu par les veuves et mères de 1814, il lève une phalange de femmes pour exterminer la nouvelle légion thébaine et mettre fin à la " Terreur rose ". L'année du Grand Coucher est l'année du cinquantenaire de Verdun, où doit s'accomplir un attentat contre De Gaulle. Pour les affidés, il s'agit de conclure par un acte allégorique la guerre franco-française qui, de l'affaire Dreyfus à la guerre d'Algérie, a changé nos trois couleurs en tissu cicatriciel. Pour le narrateur, il s'agit de dégager la part d'héritage ensevelie depuis la mort du Dieu des nations. Comme l'écrivit alors Maurice Nadeau : " Tout ce que Dupré nomme le "mélopéra" qui constitue l'histoire de notre pays depuis un peu plus de cent ans devient une cathédrale inversée dont la flèche pénètre jusque dans les assises mouvantes qui constitue notre histoire. " Fils d'un officier mort pour la France, le héros des Mamantes Olivier a été initié par son tuteur, diplomate suédois, aux secrets d'une fraternité ésotérique. Son bonheur et son drame sont d'avoir eu comme amante Charlotte, son aînée de quinze ans. Celle-ci morte, Olivier rencontre la jeune Julie à qui il se retient de céder : qu'elle le rende père et se rompra son pacte avec l'invisible, c'est-à-dire avec la chance de faire " revenir " Charlotte grâce au miroir magique. A la rivalité de la morte aimante et de l'aimable vivante s'ajoute le déchirement entre ces deux filiations : celle de l'officier qui lui a légué un certain sentiment de l'histoire de France et d'Epinal et celle du diplomate initié qui lui a fait percevoir l'ombre des amours après la chair.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 403  pages
  • Dimensions :  3.6cmx15.4cmx23.8cm
  • Poids : 639.6g
  • Editeur :   Editions Du Rocher Paru le
  • Collection : LITTERATURE
  • ISBN :  226805361X
  • EAN13 :  9782268053615
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Guy Dupré

Les fiancées sont froides

Sur les rivages de la Baltique, dans les années 1820-1830, un hussard déserte pour avoir enfreint les règles de son corps en se fiançant. Il devient écrivain public à Lubeck. Soutenu par l'amour des fiancées de 1814 et des veuves pour qui il remplace l'époux promis ou disparu dans les derni...

Comme un adieu dans une langue oubliée

Mémorialiste de lui-même, Guy Dupré signe ici un livre inclassable et éblouissant. Sont-ce les archives du siècle ? Des mémoires ? Un récit ? Une auto-fiction ? où il lève le rideau sur le spectacle de sa vie. Né à Fécamp de papa normand et de maman nippone, éprouvant encore les crispat...

Dis-moi qui tu hantes

" Un des tout premiers écrivains français vivants ", a écrit Edmonde Charles-Roux de l'auteur des Fiancées sont froides. " L'un des plus grands écrivains français et finalement un des plus modernes qu'il soit donné de lire aujourd'hui " selon Marc Lambron. Cette couvre non romancée de Guy Du...

L'âme charnelle : Journal 1953-1978

Le journal commence en 1953 au moment où Guy Dupré entre chez Plon, l'éditeur de Barrès et de Bernanos, et publie son premier roman Les Fiancées sont froides, qui lui vaudra un accueil très favorable auprès des critiques : Mauriac, Albert Béguin entre autres salueront l'arrivée de ce jeune ...

Voir tous les livres de Guy Dupré

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

L'intrigue des Fiancées sont froides se déroule dans les années 1820-1830 sur les rivages de la Baltique, où un hussard déserte pour avoir enfreint les règles de son corps en se fiançant. Il devient écrivain public. Soutenu par les veuves et mères de 1814, il lève une phalange de femmes pour exterminer la nouvelle légion thébaine et mettre fin à la " Terreur rose ". L'année du Grand Coucher est l'année du cinquantenaire de Verdun, où doit s'accomplir un attentat contre De Gaulle. Pour les affidés, il s'agit de conclure par un acte allégorique la guerre franco-française qui, de l'affaire Dreyfus à la guerre d'Algérie, a changé nos trois couleurs en tissu cicatriciel. Pour le narrateur, il s'agit de dégager la part d'héritage ensevelie depuis la mort du Dieu des nations. Comme l'écrivit alors Maurice Nadeau : " Tout ce que Dupré nomme le "mélopéra" qui constitue l'histoire de notre pays depuis un peu plus de cent ans devient une cathédrale inversée dont la flèche pénètre jusque dans les assises mouvantes qui constitue notre histoire. " Fils d'un officier mort pour la France, le héros des Mamantes Olivier a été initié par son tuteur, diplomate suédois, aux secrets d'une fraternité ésotérique. Son bonheur et son drame sont d'avoir eu comme amante Charlotte, son aînée de quinze ans. Celle-ci morte, Olivier rencontre la jeune Julie à qui il se retient de céder : qu'elle le rende père et se rompra son pacte avec l'invisible, c'est-à-dire avec la chance de faire " revenir " Charlotte grâce au miroir magique. A la rivalité de la morte aimante et de l'aimable vivante s'ajoute le déchirement entre ces deux filiations : celle de l'officier qui lui a légué un certain sentiment de l'histoire de France et d'Epinal et celle du diplomate initié qui lui a fait percevoir l'ombre des amours après la chair.