share_book
Envoyer cet article par e-mail

Salonique, 1850-1918. La "ville des Juifs" et le réveil des Balkans

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Salonique, 1850-1918. La "ville des Juifs" et le réveil des Balkans

Salonique, 1850-1918. La "ville des Juifs" et le réveil des Balkans


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Salonique, 1850-1918. La "ville des Juifs" et le réveil des Balkans"

Pendant plus de quatre siècles, ce port cosmopolite des Balkans où, après les Byzantins et un bref intermède vénitien, les Turcs ottomans avaient établi leur domination, fut une grande ville juive et hispanophone. Les Juifs n'y constituaient pas, comme à l'ordinaire, une minorité marginale. Ils étaient "la" majorité, et leur culture donnait le ton à toute la ville. À partir de 1850, Salonique devient progressivement le pôle le plus dynamique d'un Empire ottoman vermoulu. Elle s'ouvre aux connaissances, aux techniques, aux idées, aux moeurs de l'Europe moderne.Tandis que l'Histoire s'emballe au début de notre siècle, la ville est le point de départ de la révolution jeune-turque contre le sultan en 1908 ; passe sous domination grecque en 1913 ; est directement impliquée dans la "Grande Guerre", de 1915 à 1918, en devenant le camp retranché de l'"Armée d'Orient". Après la Première Guerre mondiale, Salonique change de visage avec son intégration à l'État national grec, le grand incendie de 1917, le départ des Turcs et d'une partie des Juifs, et l'arrivée massive de réfugiés grecs venus de Thrace et d'Asie mineure. Avant la phase finale de l'extermination des Juifs en 1943.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 294  pages
  • Dimensions :  2.2cmx16.8cmx24.4cm
  • Poids : 580.6g
  • Editeur :   Autrement 
  • Collection : Autrem.Nø12/Memoires
  • ISBN :  2862603562
  • EAN13 :  9782862603568
  • Classe Dewey :  901
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Pendant plus de quatre siècles, ce port cosmopolite des Balkans où, après les Byzantins et un bref intermède vénitien, les Turcs ottomans avaient établi leur domination, fut une grande ville juive et hispanophone. Les Juifs n'y constituaient pas, comme à l'ordinaire, une minorité marginale. Ils étaient "la" majorité, et leur culture donnait le ton à toute la ville. À partir de 1850, Salonique devient progressivement le pôle le plus dynamique d'un Empire ottoman vermoulu. Elle s'ouvre aux connaissances, aux techniques, aux idées, aux moeurs de l'Europe moderne.Tandis que l'Histoire s'emballe au début de notre siècle, la ville est le point de départ de la révolution jeune-turque contre le sultan en 1908 ; passe sous domination grecque en 1913 ; est directement impliquée dans la "Grande Guerre", de 1915 à 1918, en devenant le camp retranché de l'"Armée d'Orient". Après la Première Guerre mondiale, Salonique change de visage avec son intégration à l'État national grec, le grand incendie de 1917, le départ des Turcs et d'une partie des Juifs, et l'arrivée massive de réfugiés grecs venus de Thrace et d'Asie mineure. Avant la phase finale de l'extermination des Juifs en 1943.