share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Grisbi (Touchez pas au grisbi; Le Cave se rebiffe; Grisbi or not grisbi ou les Tontons Flingueurs)

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Grisbi (Touchez pas au grisbi; Le Cave se rebiffe; Grisbi or not grisbi ou les Tontons Flingueurs)

Le Grisbi (Touchez pas au grisbi; Le Cave se rebiffe; Grisbi or not grisbi ou les Tontons Flingueurs)

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Grisbi (Touchez pas au grisbi; Le Cave se rebiffe; Grisbi or not grisbi ou les Tontons..."

Max-le-Menteur pensait se classer parmi les hommes de poids du milieu des malfrats parisiens. Il ne lui manquait pas grand chose. Mais l'assassinat de Fredo vient tout remettre en cause. Qui a tué ce chef de bande ? Riton, son ennemi héréditaire, et meilleur ami de Max ? En son absence, c'est ce que tout le monde croit. Et pour les lieutenants de Fredo, la vengeance va être simple : tuer Max. Entre la police qui cherche Riton et les tueurs fous à ses trousses, Max n'aura pas une minute à lui. Ce livre a fait l'effet d'une véritable bombe dans l'histoire du polar des années cinquante. Simonin y lançait un style argotique haut en couleur et en métaphores, apportant le ton neuf et enjoué qui lui est propre. Préfacé par Pierre Mac Orlan, de l'Académie française, ce livre a obtenu le prix des Deux Magots. C'est le premier d'une longue série de romans empreints d'humour et d'humanité ayant pour cadre le milieu des truands français. Ils valurent à l'auteur le surnom de "Chateaubriand de la pègre" par Léo Malet. Quant à Touchez pas au grisbi, le film de Jacques Becker avec Jean Gabin, c'est évidemment un must ! --Christophe Dupuis --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 512  pages
  • Dimensions :  3.8cmx14.0cmx22.4cm
  • Poids : 557.9g
  • Editeur :   La Manufacture Paru le
  • Collection : Romans
  • ISBN :  2358870080
  • EAN13 :  9782358870085
  • Classe Dewey :  800
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Max-le-Menteur pensait se classer parmi les hommes de poids du milieu des malfrats parisiens. Il ne lui manquait pas grand chose. Mais l'assassinat de Fredo vient tout remettre en cause. Qui a tué ce chef de bande ? Riton, son ennemi héréditaire, et meilleur ami de Max ? En son absence, c'est ce que tout le monde croit. Et pour les lieutenants de Fredo, la vengeance va être simple : tuer Max. Entre la police qui cherche Riton et les tueurs fous à ses trousses, Max n'aura pas une minute à lui. Ce livre a fait l'effet d'une véritable bombe dans l'histoire du polar des années cinquante. Simonin y lançait un style argotique haut en couleur et en métaphores, apportant le ton neuf et enjoué qui lui est propre. Préfacé par Pierre Mac Orlan, de l'Académie française, ce livre a obtenu le prix des Deux Magots. C'est le premier d'une longue série de romans empreints d'humour et d'humanité ayant pour cadre le milieu des truands français. Ils valurent à l'auteur le surnom de "Chateaubriand de la pègre" par Léo Malet. Quant à Touchez pas au grisbi, le film de Jacques Becker avec Jean Gabin, c'est évidemment un must ! --Christophe Dupuis --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.