share_book
Envoyer cet article par e-mail

Bien juger : Essai sur le rituel judiciaire

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Bien juger : Essai sur le rituel judiciaire

Bien juger : Essai sur le rituel judiciaire

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Bien juger : Essai sur le rituel judiciaire"

Imaginons que vous assistiez pour la première fois à une audience. Nul doute que vous seriez plus frappé par l'étrange spectacle qui se déroulerait sous vos yeux que par la discussion juridique. C'est que, avant d'être une faculté morale, juger est un événement. Avant qu'il y ait des lois, des juges, des palais de justice, il y avait un rituel. Les juges peuvent-ils se passer de cette mise en scène pour bien juger ? C'est à cette question que s'attache la réflexion d'Antoine Garapon à travers, notamment, la comparaison des systèmes judiciaires français et américain, l'analyse de l'intrusion des médias et le recours à certaines oeuvres d'Eschyle, de Freud et de Kafka. Si la philosophie du droit est une recherche du juste à travers l'idéal et la règle, ce livre montre que la quête du bien juger oblige à s'immerger dans l'expérience de l'acte de juger. Il n'existe donc pas de jugement " pur ", car, en faisant quotidiennement l'expérience du mal, la justice est aux prises avec la matière humaine brute.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 351  pages
  • Dimensions :  2.6cmx14.5cmx20.2cm
  • Poids : 421.8g
  • Editeur :   Odile Jacob Paru le
  • Collection : BIBLIO OJ
  • ISBN :  2738124925
  • EAN13 :  9782738124920
  • Classe Dewey :  340.11
  • Langue : Français

D'autres livres de Antoine Garapon

Juger en Amérique et en France

Sens du procès, rôle et nature du juge, rapport entre vérité et preuve, rôle du jury, sens de la peine, rôle du parquet : sur tous ces points essentiels au fonctionnement concret de la justice, pratiques et discours diffèrent considérablement aux États-Unis, terre de common law, et en [....

Peut-on réparer l'Histoire ?

Alors que rebondit le débat autour de la repentance et de la colonisation, les tribunaux civils sont de plus en plus sommés d'indemniser les "préjudices de l'histoire ". On savait, depuis Nuremberg, que la justice pénale internationale pouvait juger les dirigeants, mais voici que, à [....]...

Les nouvelles sorcières de Salem : Leçons d'Outreau

En 1692, dans le village de Salem (Massachusetts), vingt-cinq notables sont exécutés pour sorcellerie sur la foi du témoignage de fillettes qui se prétendent possédées. Quelques années plus tard, les autorités reconnaissent leur erreur. Commence alors un long cycle de repentante et d'excuses...

Voir tous les livres de Antoine Garapon

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Imaginons que vous assistiez pour la première fois à une audience. Nul doute que vous seriez plus frappé par l'étrange spectacle qui se déroulerait sous vos yeux que par la discussion juridique. C'est que, avant d'être une faculté morale, juger est un événement. Avant qu'il y ait des lois, des juges, des palais de justice, il y avait un rituel. Les juges peuvent-ils se passer de cette mise en scène pour bien juger ? C'est à cette question que s'attache la réflexion d'Antoine Garapon à travers, notamment, la comparaison des systèmes judiciaires français et américain, l'analyse de l'intrusion des médias et le recours à certaines oeuvres d'Eschyle, de Freud et de Kafka. Si la philosophie du droit est une recherche du juste à travers l'idéal et la règle, ce livre montre que la quête du bien juger oblige à s'immerger dans l'expérience de l'acte de juger. Il n'existe donc pas de jugement " pur ", car, en faisant quotidiennement l'expérience du mal, la justice est aux prises avec la matière humaine brute.