share_book
Envoyer cet article par e-mail

Cinéma et attraction : Pour une nouvelle histoire du cinématographe, suivi de Les vues cinématographiques

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Cinéma et attraction : Pour une nouvelle histoire du cinématographe, suivi de Les vues cinématographiques

Cinéma et attraction : Pour une nouvelle histoire du cinématographe, suivi de Les vues cinématographiques

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Cinéma et attraction : Pour une nouvelle histoire du cinématographe, suivi de Les..."

Revenir au seuil du cinéma, tel est le défi de cet ouvrage. Au-delà des histoires traditionnelles, André Gaudreault nous montre que les frères Lumière ont inventé, en 1895, un appareil de prise de vues permettant la projection de vues animées, le Cinématographe, mais nullement le cinéma. Le cinéma ne s'" invente " pas, nul brevet à déposer, mais s'institue, progressivement et collectivement. C'est une nouvelle approche que nous propose André Gaudreault dans cet ouvrage documenté. Il ressuscite un univers occulté avec le bonimenteur ou commentateur de la projection, le complice du " vil exhibiteur " ou gérant de la salle. Il nous découvre ses sources d'inspiration : du théâtre au cirque et à la photographie. L'oeuvre de Méliès est ici étudiée dans toute sa richesse et dans toutes les étapes de sa création, en particulier dans son atelier. Un nouveau regard sur le cinéma, une étude indispensable suivie de l'édition critique du fameux texte intitulé " Les vues cinématographiques " de Georges Méliès (1907).

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 250  pages
  • Dimensions :  2.0cmx13.8cmx21.8cm
  • Poids : 340.2g
  • Editeur :   Cnrs Paru le
  • Collection : Cinéma & audiovisuel
  • ISBN :  227106547X
  • EAN13 :  9782271065476
  • Classe Dewey :  790
  • Langue : Français

D'autres livres de André Gaudreault

Le récit cinématographique

Qu'y-a-t-il de semblable entre un film muet et un film parlant ? Entre un policier et une comédie ? Entré un Carné et un Godard ? Rien, si ce n'est que, chacun à sa manière, s'efforce de raconter. Par un exposé méthodique des concepts-clés de la narratologie, notamment ceux de point de vue, ...

Prix : 233.7 DH
Cinématographe, nouvelle technologie du XXe siècle

L'intérêt pour le cinéma des premiers temps est plus vivace que jamais. En 1978, le fameux symposium de Brighton avait soulevé une vague de fond dont le dernier colloque de Domitor (" Cinéma des premiers temps : technologie et dispositif ", Montréal, 2002) a témoigné à son tour. Mettant en ...

Le Récit cinématographique

Qu'y a t'il de semblable entre un film muet et un film parlant ? Entre un policier et une comédie ? Entre un Carné et un Godard ? Rien, si ce n'est que, chacun à sa manière, s'efforce de raconter. Par un exposé méthodique des concepts-clés de la narratologie, notamment ceux de point de vue, d...

Voir tous les livres de André Gaudreault

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Revenir au seuil du cinéma, tel est le défi de cet ouvrage. Au-delà des histoires traditionnelles, André Gaudreault nous montre que les frères Lumière ont inventé, en 1895, un appareil de prise de vues permettant la projection de vues animées, le Cinématographe, mais nullement le cinéma. Le cinéma ne s'" invente " pas, nul brevet à déposer, mais s'institue, progressivement et collectivement. C'est une nouvelle approche que nous propose André Gaudreault dans cet ouvrage documenté. Il ressuscite un univers occulté avec le bonimenteur ou commentateur de la projection, le complice du " vil exhibiteur " ou gérant de la salle. Il nous découvre ses sources d'inspiration : du théâtre au cirque et à la photographie. L'oeuvre de Méliès est ici étudiée dans toute sa richesse et dans toutes les étapes de sa création, en particulier dans son atelier. Un nouveau regard sur le cinéma, une étude indispensable suivie de l'édition critique du fameux texte intitulé " Les vues cinématographiques " de Georges Méliès (1907).