share_book
Envoyer cet article par e-mail

Recherche sur la notion de régulation en droit administratif français

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Recherche sur la notion de régulation en droit administratif français

Recherche sur la notion de régulation en droit administratif français

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Recherche sur la notion de régulation en droit administratif français"

Le droit administratif français fait actuellement l'objet de mutations, illustrées notamment par la création d'instances de régulation (AMF, CSA, ARCEP, CRE, ARMT). L'idée de régulation, malgré son omniprésence, suscite toujours des interrogations. Le présent ouvrage a pour ambition de proposer une définition juridique de la régulation. Si la référence à la dimension extra juridique de l'objet de l'étude ne permet pas son identification, la régulation est " saisie " par le droit administratif comme une nouvelle fonction juridique. " Fonction-objet ", elle se concrétise dans la théorie de l'acte juridique. L'étude des pouvoirs des organes dits officiellement " de régulation " révèle l'inadéquation d'une telle qualification à partir des prérogatives décisionnelles classiques. En revanche, il existe une communauté d'actes " innommés " permettant de la définir précisément. Les " actes de régulation " présentent des caractères originaux à même de les situer dans la typologie des actes administratifs : un contenu invitatif résultant de leur appartenance à la soft law, une nature effective et un processus d'élaboration informel. L'étude explore également la façon dont la logique de la régulation s'articule avec les thèmes fondamentaux du droit administratif. La nature des organes chargés de cette fonction dont, notamment, les autorités administratives indépendantes et les autorités publiques indépendantes personnalisées, le rapport de cette activité à l'intérêt général et à la puissance publique, ou encore les modalités du contrôle juridictionnel exercé par le juge administratif font de la régulation une activité administrative originale. Le droit administratif s'approprie la fonction de régulation et, réciproquement, la dynamique de la régulation l'affecte en retour. La régulation constitue une véritable notion de droit public qui favorise une relecture du droit administratif et soulève la question de la flexibilité de ses notions et techniques face à des formes juridiques nouvelles.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 733  pages
  • Dimensions :  3.6cmx16.2cmx23.6cm
  • Poids : 1061.4g
  • Editeur :   Lgdj Paru le
  • Collection : Bibliothèque de Droit Public
  • ISBN :  2275033661
  • EAN13 :  9782275033662
  • Classe Dewey :  342
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Le droit administratif français fait actuellement l'objet de mutations, illustrées notamment par la création d'instances de régulation (AMF, CSA, ARCEP, CRE, ARMT). L'idée de régulation, malgré son omniprésence, suscite toujours des interrogations. Le présent ouvrage a pour ambition de proposer une définition juridique de la régulation. Si la référence à la dimension extra juridique de l'objet de l'étude ne permet pas son identification, la régulation est " saisie " par le droit administratif comme une nouvelle fonction juridique. " Fonction-objet ", elle se concrétise dans la théorie de l'acte juridique. L'étude des pouvoirs des organes dits officiellement " de régulation " révèle l'inadéquation d'une telle qualification à partir des prérogatives décisionnelles classiques. En revanche, il existe une communauté d'actes " innommés " permettant de la définir précisément. Les " actes de régulation " présentent des caractères originaux à même de les situer dans la typologie des actes administratifs : un contenu invitatif résultant de leur appartenance à la soft law, une nature effective et un processus d'élaboration informel. L'étude explore également la façon dont la logique de la régulation s'articule avec les thèmes fondamentaux du droit administratif. La nature des organes chargés de cette fonction dont, notamment, les autorités administratives indépendantes et les autorités publiques indépendantes personnalisées, le rapport de cette activité à l'intérêt général et à la puissance publique, ou encore les modalités du contrôle juridictionnel exercé par le juge administratif font de la régulation une activité administrative originale. Le droit administratif s'approprie la fonction de régulation et, réciproquement, la dynamique de la régulation l'affecte en retour. La régulation constitue une véritable notion de droit public qui favorise une relecture du droit administratif et soulève la question de la flexibilité de ses notions et techniques face à des formes juridiques nouvelles.