share_book
Envoyer cet article par e-mail

Médiation pénale en France et aux Etats-Unis

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Médiation pénale en France et aux Etats-Unis

Médiation pénale en France et aux Etats-Unis

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Médiation pénale en France et aux Etats-Unis"

En France, la médiation en matière pénale est un phénomène récent si l'on se réfère aux expériences nord-américaines et elle représente aussi un phénomène complexe, car en France comme aux Etats-Unis, il n'y a pas un modèle, mais des modèles de médiation qui traduisent d'une certaine manière les différentes logiques qui sont à l'oeuvre dans chaque pays. Cette version revue et augmentée d'un ouvrage pionnier montre que la médiation pénale ne constitue pas une simple technique de gestion des conflits, mais traduit aussi l'émergence d'un nouveau modèle plus consensuel de gestion des conflits. L'auteur soutient la thèse que l'on ne mesure pas encore pleinement l'impact de cette recomposition, car les différents projets de médiation ne sont pas encore autonomisés par rapport au modèle judiciaire et fonctionnent trop souvent à " l'ombre des tribunaux" ce qui en pervertit le sens. L'auteur considère que le développement de ces modes de régulation des conflits relève d'une "contre-culture" et que le développement des expériences de médiation ne pourra s'opérer qu'à la condition d'une redéfinition des relations entre la société civile et l'Etat, et plus particulièrement, celle de la légitimité du pouvoir de régler les litiges.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 199  pages
  • Dimensions :  1.2cmx11.0cmx17.6cm
  • Poids : 181.4g
  • Editeur :   Lgdj Paru le
  • Collection : Droit et societe
  • ISBN :  2275028277
  • EAN13 :  9782275028279
  • Classe Dewey :  345
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

En France, la médiation en matière pénale est un phénomène récent si l'on se réfère aux expériences nord-américaines et elle représente aussi un phénomène complexe, car en France comme aux Etats-Unis, il n'y a pas un modèle, mais des modèles de médiation qui traduisent d'une certaine manière les différentes logiques qui sont à l'oeuvre dans chaque pays. Cette version revue et augmentée d'un ouvrage pionnier montre que la médiation pénale ne constitue pas une simple technique de gestion des conflits, mais traduit aussi l'émergence d'un nouveau modèle plus consensuel de gestion des conflits. L'auteur soutient la thèse que l'on ne mesure pas encore pleinement l'impact de cette recomposition, car les différents projets de médiation ne sont pas encore autonomisés par rapport au modèle judiciaire et fonctionnent trop souvent à " l'ombre des tribunaux" ce qui en pervertit le sens. L'auteur considère que le développement de ces modes de régulation des conflits relève d'une "contre-culture" et que le développement des expériences de médiation ne pourra s'opérer qu'à la condition d'une redéfinition des relations entre la société civile et l'Etat, et plus particulièrement, celle de la légitimité du pouvoir de régler les litiges.