share_book
Envoyer cet article par e-mail

La Libye antique

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La Libye antique

La Libye antique

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La Libye antique"

Jusqu'à la fin du XIXe siècle, les quelques rares voyageurs occidentaux venus en Libye pouvaient y contempler des ruines mystérieuses émergeant des sables du désert. En 1911, alors que le pays est devenu colonie italienne, les archéologues transalpins reconstituent les grandes métropoles antiques de Cyrène, Ptolémaïs, Leptis Magna, Sabratha..., remontant pierre par pierre les monuments les plus emblématiques. Ces travaux pionniers, poursuivis par les Libyens après l'indépendance du pays, en 1951, ont permis de mieux connaître l'histoire de cette terre d'Afrique, entre Sahara et Méditerranée. Au VIIe siècle avant J.-C., les Grecs implantent en Cyrénaïque, non loin de l'Égypte, une colonie puissante, bientôt célèbre pour ses athlètes, ses chevaux et la beauté de ses temples. Mille kilomètres à l'ouest, en Tripolitaine, des comptoirs commerciaux, fondés par Carthage, voient leur physionomie radicalement transformée à l'époque romaine. Ainsi, au IIIe siècle, l'empereur Septime Sévère fait de Leptis Magna, sa ville natale, une Rome des sables. Claude Sintes retrace la redécouverte d'un patrimoine archéologique largement méconnu et éclaire l'importance de la Libye dans la civilisation gréco-romaine.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 128  pages
  • Dimensions :  0.8cmx12.4cmx17.3cm
  • Poids : 136.1g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Découvertes Gallimard
  • ISBN :  2070302075
  • EAN13 :  9782070302079
  • Classe Dewey :  939
  • Langue : Français

D'autres livres de Claude Sintes

Sur la mer violette : Naviguer dans l'Antiquité

La mer pour les Anciens n'est ni bleue ni verte, mais violette, ou vineuse, et versatile. Dans ces pages pleines de sel et d'embruns on lira les craintes et les espoirs de ceux qui vont en mer, les plaintes et les angoisses de ceux qui restent à terre. On naviguera au commerce, à la plaisance ou a...

Antiquité grecque et romaine : Vocabulaire bilingue LSF-Français

Destinés aux sourds et aux malentendants, les ouvrages de la collection " Lex'signes ", vocabulaires d'histoire de l'art en langue des signes française (LSF) et en français, sont le fruit d'un travail collectif conduit par des professionnels eux-mêmes sourds (conférenciers, linguistes, photogra...

Libye antique : Un rêve de marbre

La Libye antique réunit deux régions qu'éloignent les rives désolées de la Grande Syrte et qu'opposent le climat, la géographie et l'histoire : la Cyrénaïque, à l'est, au relief tourmenté, îlot fertile parmi les espaces désertiques ; la Tripolitaine, à l'ouest, plate et sablonneuse, sou...

Voir tous les livres de Claude Sintes

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Jusqu'à la fin du XIXe siècle, les quelques rares voyageurs occidentaux venus en Libye pouvaient y contempler des ruines mystérieuses émergeant des sables du désert. En 1911, alors que le pays est devenu colonie italienne, les archéologues transalpins reconstituent les grandes métropoles antiques de Cyrène, Ptolémaïs, Leptis Magna, Sabratha..., remontant pierre par pierre les monuments les plus emblématiques. Ces travaux pionniers, poursuivis par les Libyens après l'indépendance du pays, en 1951, ont permis de mieux connaître l'histoire de cette terre d'Afrique, entre Sahara et Méditerranée. Au VIIe siècle avant J.-C., les Grecs implantent en Cyrénaïque, non loin de l'Égypte, une colonie puissante, bientôt célèbre pour ses athlètes, ses chevaux et la beauté de ses temples. Mille kilomètres à l'ouest, en Tripolitaine, des comptoirs commerciaux, fondés par Carthage, voient leur physionomie radicalement transformée à l'époque romaine. Ainsi, au IIIe siècle, l'empereur Septime Sévère fait de Leptis Magna, sa ville natale, une Rome des sables. Claude Sintes retrace la redécouverte d'un patrimoine archéologique largement méconnu et éclaire l'importance de la Libye dans la civilisation gréco-romaine.