share_book
Envoyer cet article par e-mail

Fournier, précurseur de l'écologie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Fournier, précurseur de l'écologie

Fournier, précurseur de l'écologie

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Fournier, précurseur de l'écologie"

Apparue dans les années 1970, L'expression de « révolution écologique » revient en force depuis 2007, diversement remise au goût du jour par Jacques Chirac, Dominique Voynet ou le « Grenelle de l'environnement » de Nicolas Sarkozy. On ignore pourtant souvent que la paternité de cette formule revient à un rédacteur et dessinateur de Charlie Hebdo, Pierre Fournier, artisan oublié de la contestation écologique en France, inspirateur du combat antinucléaire et fondateur de la revue La Gueule ouverte. Discret et rétif au militantisme, il préférait rester dans l'ombre ; son parcours témoigne pourtant de ses aptitudes à devenir, suivant le mot de François Cavanna, l'« apôtre de l'écologie ». C'est la brève période de son engagement public, de 1969 à sa mort brutale en 1973, que retrace ici l'historien Patrick Gominet. Au sein du journal Hara-Kiri, ce « barbu sinistre », cabas de légumes biologiques au bras, fait figure de curiosité. La bande libertaire finit pourtant par l'adopter, lui et ses dessins et chroniques qui expriment une double exigence : défendre la nature en s'appuyant sur les acquis de Mai 68. Ce récit vivant et documenté, fondé sur des recherches approfondies dans les archives personnelles de Fournier, sera illustré par un large choix de dessins du « prophète de l'écologie » et enrichi par une sélection de ses articles, aujourd'hui introuvables.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 271  pages
  • Dimensions :  2.0cmx18.0cmx24.0cm
  • Poids : 861.8g
  • Editeur :   Cahiers Dessinés Paru le
  • Collection : Cahiers dessinés Album
  • ISBN :  2283024528
  • EAN13 :  9782283024522
  • Classe Dewey :  800
  • Langue : Français

D'autres livres de  Danielle Fournier

Carnets d'avant la fin du monde

Au début des années 70, un jeune dessinateur qui signe Fournier commence à s'attaquer, dans les pages de Hara-Kiri, puis de Charlie Hebdo, à tous les pollueurs de la planète, des pétroliers du Torrey Canyon, aux chimistes de l'agro-alimentaire, en passant par les promoteurs du100% nucléaire, ...

Voir tous les livres de  Danielle Fournier

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Apparue dans les années 1970, L'expression de « révolution écologique » revient en force depuis 2007, diversement remise au goût du jour par Jacques Chirac, Dominique Voynet ou le « Grenelle de l'environnement » de Nicolas Sarkozy. On ignore pourtant souvent que la paternité de cette formule revient à un rédacteur et dessinateur de Charlie Hebdo, Pierre Fournier, artisan oublié de la contestation écologique en France, inspirateur du combat antinucléaire et fondateur de la revue La Gueule ouverte. Discret et rétif au militantisme, il préférait rester dans l'ombre ; son parcours témoigne pourtant de ses aptitudes à devenir, suivant le mot de François Cavanna, l'« apôtre de l'écologie ». C'est la brève période de son engagement public, de 1969 à sa mort brutale en 1973, que retrace ici l'historien Patrick Gominet. Au sein du journal Hara-Kiri, ce « barbu sinistre », cabas de légumes biologiques au bras, fait figure de curiosité. La bande libertaire finit pourtant par l'adopter, lui et ses dessins et chroniques qui expriment une double exigence : défendre la nature en s'appuyant sur les acquis de Mai 68. Ce récit vivant et documenté, fondé sur des recherches approfondies dans les archives personnelles de Fournier, sera illustré par un large choix de dessins du « prophète de l'écologie » et enrichi par une sélection de ses articles, aujourd'hui introuvables.