share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le peuple n'aime pas le peuple : La Côte d'Ivoire dans la guerre civile

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le peuple n'aime pas le peuple : La Côte d'Ivoire dans la guerre civile

Le peuple n'aime pas le peuple : La Côte d'Ivoire dans la guerre civile

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le peuple n'aime pas le peuple : La Côte d'Ivoire dans la guerre civile"

Septembre 2002. la guerre civile éclate en Côte d'Ivoire. Un homme simple, qui n'a d'autre parti que son humanité, le respect de soi et du travail, le bon sens et l'humour, se retrouve piégé derrière la ligne de partage qui coupe en deux la Côte d'Ivoire, en zone " rebelle ". Son activité d'éleveur et de militant agricole devient impossible au milieu des " seigneurs de la guerre ". Son histoire, celle du narrateur, sert de trame à un récit extraordinairement vivant. Son langage est direct, souvent cru, jamais gratuit. Tout le cosmopolitisme de la Côte d'Ivoire y affleure avec de nombreuses expressions empruntées au parler tribal, ou issues de l'argot des quartiers d'Abidjan en ébullition. Il y a dans cette " bouteille à la mer ", comme le dit Stephen Smith dans sa préface, une truculence et une malice populaire associées à un regard sans illusion ni naïveté. Un témoignage drôle et puissant sur le quotidien tragique des guerres civiles. Un livre qui donne envie de connaître l'auteur.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 187  pages
  • Dimensions :  1.6cmx15.0cmx21.8cm
  • Poids : 281.2g
  • Editeur :   Editions Gallimard Paru le
  • Collection : Témoins
  • ISBN :  2070781585
  • EAN13 :  9782070781584
  • Classe Dewey :  320.966 68092
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Septembre 2002. la guerre civile éclate en Côte d'Ivoire. Un homme simple, qui n'a d'autre parti que son humanité, le respect de soi et du travail, le bon sens et l'humour, se retrouve piégé derrière la ligne de partage qui coupe en deux la Côte d'Ivoire, en zone " rebelle ". Son activité d'éleveur et de militant agricole devient impossible au milieu des " seigneurs de la guerre ". Son histoire, celle du narrateur, sert de trame à un récit extraordinairement vivant. Son langage est direct, souvent cru, jamais gratuit. Tout le cosmopolitisme de la Côte d'Ivoire y affleure avec de nombreuses expressions empruntées au parler tribal, ou issues de l'argot des quartiers d'Abidjan en ébullition. Il y a dans cette " bouteille à la mer ", comme le dit Stephen Smith dans sa préface, une truculence et une malice populaire associées à un regard sans illusion ni naïveté. Un témoignage drôle et puissant sur le quotidien tragique des guerres civiles. Un livre qui donne envie de connaître l'auteur.